La Lazio dit merci à Genk : Milinkovic-Savic éclate à Rome

18/03/17 à 10:30 - Mise à jour à 17/03/17 à 11:11

Source: Sportmagazine

Milinkovic-Savic recueille de plus en plus de compliments à la Lazio. Heureusement que l'ancien joueur de Genk n'a pas opté pour le basket plus jeune.

La Lazio dit merci à Genk : Milinkovic-Savic éclate à Rome

Sergej Milinkovic-Savic est incontournable cette saison à la Lazio. © ZUMAPRESS.com

La Fiorentina a été consternée, en juillet 2015, que Sergej Milinkovic-Savic demande un temps de réflexion alors qu'il tenait déjà un stylo pour parapher le beau contrat qu'elle lui proposait. " Nous ne voulons pas de ceux qui n'aiment pas jouer chez nous. " Heureusement pour Genk, la Lazio a mordu à l'hameçon. Elle a engagé le Serbe pour dix millions, faisant de lui le transfert sortant le plus plantureux de Genk, à ce moment.

Le médian, qui venait d'être sacré champion du monde U20 avec la Serbie, n'a pas eu besoin d'un long temps d'adaptation. Il a disputé 23 matches dès sa première saison en Serie A. Cette année aussi, il est une valeur sûre de l'entrejeu romain et il reçoit de bonnes cotes. Le joueur, qui mesure 1m92, est premier au classement du plus grand nombre de duels aériens remportés.

Et dire que Milinkovic-Savic, né à Lleida, en Espagne (où son père était lui-même footballeur professionnel, plus précisément gardien de l'équipe locale), semblait prédestiné au basket... Sa mère Milijana, elle-même basketteuse professionnelle et internationale serbe, aurait préféré qu'il poursuive le basket à 14 ans mais comme son frère Vanja, il a jeté son dévolu sur le sport de son père, qui a encore défendu le but de quelques clubs portugais et autrichiens par la suite. Par ailleurs, Vanja va évoluer en Italie la saison prochaine aussi : il a déjà signé au Torino mais il achève la saison au Legia Danzica.

Milinkovic-Savic, dont la soeur est un grand espoir de la gymnastique serbe et contribue ainsi à la notoriété sportive de la famille, vaudrait déjà quatre fois le montant de son transfert, soit 40 millions. Plusieurs clubs s'intéressent à lui, à commencer par la Juventus. Le Serbe est le régulateur de l'entrejeu de la Lazio, avec un certain Lucas Biglia.

Par Geert Foutré

En savoir plus sur:

Nos partenaires