La Gantoise "se fait avoir comme des bleus" contre Wolfsburg

18/02/16 à 07:05 - Mise à jour à 07:04

Source: Belga

La Gantoise a compromis ses chances de qualification mercredi lors du match aller de huitième de finale de Ligue des Champions perdu 2-3 à domicile contre Wolfsburg. "En première mi-temps, on s'est fait avoir comme des bleus", a regretté l'entraîneur des Buffalos Hein Vanhaezebrouck à l'issue de la rencontre.

La Gantoise "se fait avoir comme des bleus" contre Wolfsburg

© Belga

"En première mi-temps, on s'est fait avoir comme des bleus", a regretté l'entraîneur des Buffalos Hein Vanhaezebrouck à l'issue de la rencontre.

"Nous avons commencé le match de manière trop tendre", a jugé le coach gantois.

"Seulement trois joueurs étaient à leur niveau. C'est bien trop peu pour pouvoir faire quelque chose contre un club allemand."

"Nous devions nous engager corps et âme dans les duels. Ils y sont habitués en Allemagne, nous pas.", a poursuivi Hein Vanhaezebrouck. "Selon moi, nous sommes bien revenus en seconde période, mais une erreur a précipité le 0-2. C'était évidemment un coup dur. Puis nous encaissons le 0-3. Là, vous craigniez une correction."

Grâce à une puissante offensive en fin de match, Gand peut toujours rêver d'un ticket pour les quarts de finale. "Au cours de ces dix dernières minutes, on a pu voir que nous étions au point physiquement et mentalement. Les trois remplaçants ont apporté une plus-value. L'espoir est revenu avec notre premier but. Après le second, nous avons encore eu des occasions pour inscrire le troisième."

Hein Vanhaezebrouck ne se fait cependant guère d'illusions pour le match retour le 8 mars à la Volkswagen Arena de Wolfsburg. "Nous n'avons aucune chance si nous jouons comme aujourd'hui. C'est à mes joueurs de me prouver le contraire. Si nous parvenons à marquer les premiers, peut-être vont-ils douter. Mais Wolfsburg a tellement de qualités..." a conclu l'entraîneur des champions en titre.

Draxler

Le jeune N.10 Julian Draxler a été le bourreau des Gantois en signant un doublé avec beaucoup de finesse peu avant (44e) et après (54e) la mi-temps.

Max Kruse a confirmé la punition infligée aux champions de Belgique en signant le 3-0 à l'heure de jeu.

La formation belge a toutefois évité l'humiliation en réduisant l'écart dans les dernières minutes sur une frappe enroulée de son capitaine Sven Kums (80e) puis une reprise de Kalifa Coulibaly (89e).

Face à La Gantoise, plus petit budget (40 millions d'euros) des seize équipes encore engagées en Ligue des champions, les Allemands, pourtant en crise de confiance dans leur championnat, se sont révélés supérieurs.

Grâce à un pressing incessant sur les défenseurs locaux, les hommes de Dieter Hecking ont privé les attaquants adverses de ballon et se sont en outre créé la plupart des occasions de but en première période (onze tentatives contre seulement deux à leurs hôtes).

Gand, qui était invaincu cette saison à domicile en C1 après avoir rencontré le Zenit Saint-Pétersbourg, Valence et Lyon en phase de poules, n'a pas fait le poids durant les 80 premières minutes.

Il y avait pourtant des raisons d'y croire face à une formation 8e et amorphe en Bundesliga (une seule victoire lors de ses huit derniers matches) et privée en outre de plusieurs cadres (Caliguri, Bettner, Naldo notammment).

Mais les hommes d'Hein Vanhaezebrouck ont été trop tendres en défense à l'image de Foket et de Mitrovic, coupables sur les buts de Wolfsburg.

Et, offensivement, à l'exception des dix dernières minutes, ce fut quasiment le désert.

Premier club belge à atteindre les 8es de finale de la Ligue des champions (sous sa forme actuelle), La Gantoise éprouvera bien des difficultés à aller plus loin.

Nos partenaires