L'irrépressible superstition des footballeurs

24/06/18 à 11:36 - Mise à jour à 11:36

Source: Afp

Du protège-tibias fétiche à la dose de parfum, de l'eau bénite aux grigris africains, beaucoup de joueurs de la Coupe du monde sont pétris de superstitions, vieilles comme l'histoire du football.

"Ils sont très usés mais je suis très superstitieux", confesse l'Anglais Dele Alli, qui porte toujours les protège-tibias de ses 11 ans.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Sport/Foot Magazine bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Sportfootmagazine.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires