L'éveil de Thomas Meunier

30/06/16 à 13:33 - Mise à jour à 14:43

Source: Afp

Ce Meunier-là ne dort pas! Ses jambes moulinent tellement vite que le défenseur du FC Bruges est même qualifié de révélation belge de cet Euro 2016, et est proche d'un transfert au Paris SG.

L'éveil de Thomas Meunier

Thomas Meunier en action à l'EURO. © BELGA

Champion de Belgique avec les "Blauw en Zwart", Thomas Meunier (24 ans) aurait pu profiter de vacances méritées au moment où allait débuter l'Euro. Mais son excellente fin de saison sous le maillot brugeois et une cascade de forfaits (Kompany, Engels, Boyata, Lombaerts) au sein de la défense belge en ont décidé autrement. Retenu dans la liste des 23 de Marc Wilmots, l'Ardennais n'a pas caché son bonheur de faire partie d'un effectif composé de nombreuses stars. Lui qui, selon ses propres dires, "évoluait encore dans un club de campagne quand (ses) équipiers fréquentaient les meilleurs centres de formation de Belgique et d'Europe".

Il y a cinq ans, Meunier évoluait encore à Virton (D3 belge), où il combinait sa passion pour le foot avec un travail de magasinier chez un distributeur d'accessoires automobiles. Attaquant ou meneur de jeu, le natif de Saint-Ode empile les buts et attire l'attention du FC Bruges. Il y évolue d'abord comme ailier.

Attaquant dans l'âme

Mais en 2012, l'entraîneur espagnol Juan Carlos Garrido, confronté à de nombreux forfaits en défense, décide de l'aligner au poste d'arrière latéral droit, une place où il convainc rapidement et qu'il ne quittera plus. "Je ne sais pas ce que je dois penser de cette reconversion en défense, explique-t-il. Il n'y a rien de plus grisant que de marquer des buts ou d'être décisif. Je ne sais donc pas si je dois dire merci à Garrido. Mais s'il n'avait pas pris cette décision de me poster en défense, je ne serais sans doute pas en équipe nationale, ni à l'Euro", analyse-t-il, lucide.

Le poste d'arrière droit a souvent été sujet à questions pour Marc Wilmots depuis son arrivée à la tête de la sélection il y a quatre ans. "Willie" avait fait de Toby Alderweireld son titulaire alors que le défenseur de Tottenham est avant tout un joueur axial... ce qu'il est redevenu cet été en France en raison des nombreux forfaits ayant frappé la charnière belge.

Anthony Vanden Borre, Guillaume Gillet et, plus récemment, Jason Denayer et Laurent Ciman ont bien effectué quelques piges, mais c'est finalement Meunier qui a décroché la place de titulaire sur le côté.

Au PSG ?

"Je dois cette évolution positive à Michel Preud'homme, explique Meunier. Il a fait de moi un vrai +back+. Aujourd'hui, j'ai assimilé toutes les facettes du poste". Et comme Meunier reste attaquant dans l'âme, il possède des qualités offensives et de débordement qui lui permettent d'offrir un plus à son équipe.

"Pour Marc Wilmots, un défenseur doit d'abord défendre, explique Meunier. Mais comme la Belgique rencontre souvent des équipes très regroupées, j'ai le droit, voire le devoir d'apporter le surnombre". Ce fut le cas notamment contre l'Eire au premier tour (3-0) quand il fut à l'origine du troisième but et de nombreuses actions offensives.

Meunier brille depuis le début de l'Euro. Ces derniers jours, il a reçu six offres fermes de formations de Premier League et du Calcio. Et si Naples a longtemps semblé tenir la corde, c'est finalement du côté de la Ligue 1 et du Paris SG que l'aventure du Wallon devrait se poursuivre.

Ce qui réjouit Wilmots, persuadé de la réussite de son joueur à Paris: "le PSG possède une excellente cellule de recrutement. Ils ont observé Thomas: ils ne sont pas aveugles".

Vous trouverez ici les stats, résultats et classements. Pour les directs des matchs, les pronostics et analyses, les papiers d'ambiance et les opinions, c'est ici.

Nos partenaires