L'Égypte possède l'une des meilleures structures défensives, prévient Martinez

06/06/18 à 08:44 - Mise à jour à 11:33

Source: Belga

Les Diables Rouges affronteront l'Égypte mercredi pour leur deuxième match de préparation à la Coupe du monde en Russie. "Ce sera un bon test contre l'une des meilleures structures défensives du tournoi", a déclaré le sélectionneur Roberto Martinez, mardi, à Tubize.

L'Égypte possède l'une des meilleures structures défensives, prévient Martinez

© BELGA

"Même sans Salah (blessé à l'épaule, ndlr), ce sera un excellent test", a expliqué Martinez. "Sous Hector Cuper, l'Égypte a développé une excellente structure défensive. Ils ont réussi dix-huit clean sheets. C'est une excellente performance. C'est un groupe défensif très solide et ils sont très bons en situation de un contre un."

Martinez s'attend à un match différent que contre le Portugal. "Nous voulons faire mieux que contre le Portugal. On aura peut-être plus le ballon. Pour certains aspects, ce sera un match semblable à celui qui nous attend contre la Tunisie."

Sans annoncer son onze de base, Martinez a livré quelques indications sur son équipe. "Axel Witsel (absent contre le Portugal) sera impliqué dans la rencontre. Kevin De Bruyne (qui s'est entraîné individuellement lundi) sera prêt. Au cours des deux rencontres qu'il reste avant le Mondial, tant Dedryck Boyata que Laurent Ciman et Leander Dendoncker seront utilisés."

Concernant Romelu Lukaku, le sélectionneur a expliqué: "il a eu quelques problèmes avec sa cheville et son genou. Il est sorti à la pause contre le Portugal car nous n'avons pas voulu prendre de risques. Heureusement, il n'a pas eu mal. A présent, nous augmentons l'intensité de l'entraînement."

Les Diables Rouges testent leur animation offensive

Après Cristiano Ronaldo, qui n'avait pas encore rejoint le Portugal au moment d'affronter les Diables Rouges, le public du stade Roi Baudouin se voit privé de la venue d'une deuxième star mondiale, Mohamed Salah, en quelques jours.

Du côté belge, ce match sera le premier avec le noyau de 23 joueurs sélectionnés par Roberto Martinez pour le Mondial. Ou de 24, si l'on tient compte du 'joker médical' Laurent Ciman, qui reste avec le groupe compte tenu de l'état physique de Thomas Vermaelen et de Vincent Kompany, sorti contre le Portugal après avoir senti une douleur à l'aine.

Ces deux absences vont contraindre Martinez à des choix forcés en défense. Dedryck Boyata, Leander Dendoncker et Laurent Ciman seront utilisés lors deux rencontres amicales qui restent à disputer avant le Mondial, contre l'Égypte et lundi contre le Costa Rica. On peut imaginer que Martinez voudra passer en revue toutes ses troupes au cours de ces deux matchs. Déjà contre le Portugal, le technicien espagnol avait effectué six remplacements. Adnan Januzaj en avait profité pour ôter les derniers doutes du sélectionneur quant à son utilité dans le groupe.

Face à l'Égypte, Roberto Martinez s'attend à un tout autre type de rencontre que contre le champion d'Europe. Dirigés par l'Argentin Hector Cuper, les Pharaons sont très bien organisés défensivement. Ils ont réussi 18 clean sheets en 38 rencontres depuis la prise de fonction de Cuper. Un adversaire idéal afin de vérifier si les combinaisons offensives des Diables Rouges sont au point face à un bloc défensif solide.

Même si ce n'est pas l'enjeu principal, la Belgique jouera aussi pour mettre un terme à une statistique étonnante: elle affiche un bilan de deux défaites en deux rencontres face à l'Égypte. Les Pharaons se sont imposés 0-1 à Liège en 1999 et... 4-0 en février 2005 au Caire.

Nos partenaires