L'avenir s'assombrit pour Ribéry au Bayern Munich

03/10/17 à 10:06 - Mise à jour à 10:06

Source: Afp

Est-ce le crépuscule de Franck Ribéry? L'ailier français de 34 ans s'est déchiré un ligament du genou gauche ce week-end et va manquer plusieurs semaines, jusqu'à trois mois selon la presse, dernier épisode d'une saison compliquée avec le Bayern Munich dont il a longtemps été l'enfant chéri.

L'avenir s'assombrit pour Ribéry au Bayern Munich

Franck Ribéry blessé. © AFP

Le Français est sorti blessé du match nul (2-2) du Bayern contre le Hertha Berlin, dimanche en championnat. Et le verdict est tombé lundi: son genou "va bénéficier d'un traitement conservateur et devra être soutenu pendant des semaines par une atèle", a annoncé son club dans un communiqué. Plus tôt dans la journée, la chaîne de télévision Sky Deutschland avait indiqué, sans citer de sources, que l'indisponibilité du Français s'élèverait de deux à trois mois, une durée non confirmée par le club.

- Des airs de fin de règne -

Le coup est rude pour le Boulonnais, à l'orée de sa onzième saison sous le maillot bavarois. S'il n'a pas été épargné par les blessures au cours de sa carrière, l'ancien Marseillais n'a plus les capacités de récupération d'un jeune joueur. Surtout, il avait, avant cette blessure, une occasion en or de prouver qu'il restait incontournable malgré son âge et la concurrence des jambes plus fraîches de son compatriote Kingsley Coman, 21 ans, ou du Colombien James Rodriguez (26 ans).

Car l'entraîneur italien Carlo Ancelotti, avec qui le facétieux et turbulent Français ne semblait pas entretenir les meilleures relations, vient d'être limogé, à la suite de la déroute du Bayern en Ligue des champions, face au Paris SG (3-0). Match crucial pour lequel, symbole sans doute, "Francky" est resté sur le banc. Le départ d'Ancelotti pouvait laisser entrevoir la possibilité d'une relance, d'autant plus nécessaire que Ribéry va devoir convaincre son club de prolonger un contrat qui expire l'été prochain.

Sa blessure éloigne cette perspective, même si la durée d'indisponibilité évoquée par la presse allemande, deux à trois mois, signifierait que l'ancien international français (81 sélections) pourrait faire son retour avant la phase finale de la Ligue des champions. Mais il aura alors d'autant plus de retard à refaire aux yeux de l'entraîneur qui va succéder à Ancelotti.

Bien sûr, "Franck est l'un de nos joueurs clés et nos supporters l'adorent", avait déclaré le patron du Bayern Karl-Heinz Rummenigge au moment de sa prolongation de contrat. Mais le favori pour le poste de coach du club bavarois, l'ancien entraîneur du Borussia Dortmund et de Mayence Thomas Tuchel, est plus connu pour sa capacité à tirer le meilleur des jeunes joueurs que pour sa faculté à gérer les ego de stars vieillissantes.

- Sale période pour le Bayern -

Cette blessure est un tracas de plus pour un club bavarois en pleine crise. Il n'a plus gagné depuis trois matches (nul contre Wolfsburg 2-2, défaite à Paris 3-0, nul au Hertha Berlin 2-2), que ce soit avec Ancelotti ou Willy Sagnol assis sur le banc de touche pour l'intérim. Il compte cinq longueurs de retard au classement de la Bundesliga sur le Borussia Dortmund.

Il a enfin été électrisé par les déclarations début septembre de l'avant-centre Robert Lewandowski sur la politique sportive du club. Le Polonais avait accusé le Bayern de ne pas assez dépenser sur le marché des transferts pour rivaliser avec les grosses cylindrées, et la défaite à Paris ne risque pas de le faire changer d'avis.

Ribéry, lui, ne se serait pas permis de critiquer son club, dont il défendra "les couleurs dans chaque match, avec toute (sa) passion", "aussi longtemps qu"'il sera "sur le terrain", comme il l'avait clamé mi-septembre sur les réseaux sociaux. Après avoir jeté son maillot, furieux d'avoir été remplacé... Aura-t-il encore l'occasion de s'énerver encore de cette façon sur les terrains ?

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos