L'avenir du VfL Wolfsburg obscurci par l'affaire VW

07/10/15 à 15:28 - Mise à jour à 15:35

Source: Belga

Le VfL Wolfsburg pourrait ne pas échapper aux contrecoups de l'affaire des moteurs diesel truqués qui touche de plein fouet Volkswagen, son propriétaire. Le nouveau patron du constructeur automobile allemand, Matthias Mueller a promis de poser un regard approfondi son sponsoring du football.

L'avenir du VfL Wolfsburg obscurci par l'affaire VW

Le VfL Wolfsburg dans la tourmente de l'affaire VW. © AFP

L'ancien club de Kevin De Bruyne, vice-champion d'Allemagne et vainqueur de la Coupe nationale, voit son avenir brutalement devenir incertain tandis que VW se prépare à devoir payer de lourdes amendes d'indemnisations dans le cadre de cette tricherie.

Wolfsburg est la vitrine d'un engagement très important de Volkswagen dans le football allemand où, via ses différentes marques, le groupe automobile soutient directement pas moins de 16 clubs professionnels, en ce y compris les champions du Bayern Munich. VW est aussi le sponsor de la Coupe d'Allemagne.

Qu'adviendra-t-il de ce sponsoring? La question se pose après les déclarations du nouveau patron, Matthias Mueller, dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung de mercredi. "Aucune pierre ne sera laissée sans avoir été retournée", a-t-il répondu à une question sur l'avenir de VW dans le football. "Nous allons revoir tous les investissements prévus. Tout ce qui n'est pas absolument nécessaire sera abandonné ou reporté. Cela ne se fera pas sans mal".

Volkswagen était devenu propriétaire à 100 % du club de Wolfsburg, la ville où est installé son siège social, en 2007. L'investissement annuel est estimé à près de 90 millions d'euros par saison. Une aide qui a permis au club de réalisé de gros transferts avec, notamment, les arrivées des internationaux allemands Andre Schuerrle and Julian Draxler.

Champion surprise en 2009, Wolfsburg avait disputé une très belle saison 2014-2015 et espérait désormais consolider ses bases. VW le lui permettra-t-il alors même que le début de saison est loin d'être à l'image de la saison dernière (le club est 9e et n'a pas remporté un match depuis le 20 septembre, jour des grands aveux de VW).

"Il n'y a pas de raison de s'inquiéter", estime le directeur général du club, Klaus Allofs. S'il reconnaît que le club risque de ne pas être épargné par les mesures d'économies qui s'annoncent au sein du groupe, il reste confiant dans l'engagement de VW pour le club qui l'a aidé à se façonner une image et à booster ses ventes.

Klaus Allofs estime que l'engagement de VW dans le club et dans le football allemand est réduit par rapport à l'ampleur de cette affaire. Mais le ballon rond a perdu ses meilleurs avocats au sein de Volkswagen après les départs dans la tourmente de l'ancien patron de VW, Martin Winterkorn, et du directeur de la communication du groupe Stephan Gruehsem.

Le Vfl Wolfsburg pourra sans doute vivre un temps sur les confortables revenus du transfert de Kevin De Bruyne à Manchester City (80 millions d'euros), mais le futur du club est désormais incertain.

En savoir plus sur:

Nos partenaires