Jonas Hector, fidèle parmi les fidèles au FC Cologne

25/04/18 à 09:34 - Mise à jour à 09:34

Titulaire avec la Mannschaft, courtisé par plusieurs équipes, Jonas Hector a décidé de poursuivre l'aventure avec Cologne. Un club dont l'avenir devrait pourtant s'écrire en deuxième division.

Jonas Hector, fidèle parmi les fidèles au FC Cologne

Jonas Hector reste fidèle au FC Cologne. © ISOPIX

L'Allemagne disputera-t-elle la prochaine Coupe du Monde avec un latéral gauche évoluant en deuxième division ? Si l'idée peut prêter à sourire, pourtant elle semble plus que plausible. Titulaire sur le côté gauche de la défense allemande depuis le dernier championnat d'Europe, Jonas Hector évolue en parallèle au FC Cologne. Cinquième de Bundesliga lors de l'exercice précédent, le club d'Allemagne de l'Ouest vit une saison compliquée cette année. À trois journées du terme du championnat, la formation de Stefan Ruthenbeck pointe au dernier rang. Et avec huit unités de retard sur le premier non relégable, l'avenir de l'équipe de Rhénanie-du-Nord-Westphalie devrait rapidement s'écrire au second échelon national. Malgré cette (très probable) future relégation, Jonas Hector a décidé de prolonger l'aventure avec Cologne.

Un geste tout autant remarquable que rare. "J'ai des liens forts avec ce club, je lui suis reconnaissant et je me sens bien à Cologne. Ce club m'a donné la chance de passer de la division régionale à l'équipe nationale", a expliqué le défenseur. Pourtant en mars dernier, des médias allemands faisaient état de l'intérêt de plusieurs formations dont le Borussia Dortmund. "J'aurais pu sans problème partir dans un autre club en fin de saison ", a confirmé Hector "mais ce n'était pas la bonne décision pour moi".

Arrivé en 2010 en provenance du SV Auersmacher, Jonas Hector (27 ans) est désormais lié à Cologne jusqu'en 2023. Le directeur exécutif du club, Armin Veh n'a pas manqué de louer la décision de son capitaine : "Jonas est un joueur exceptionnel et un homme particulier, comme il y en a peu dans le football professionnel aujourd'hui ". Difficile de le contredire.

Sébastien Gobbi

Nos partenaires