" J'ai les yeux fixés sur la Coupe du Monde "

16/08/17 à 12:00 - Mise à jour à 13:53

Source: Sportmagazine

Landry Dimata, le néo-transfuge de Wolfsburg, passé en moins de douze mois de l'anonymat à l'un des transferts de l'été, revient sur son année folle et évoque ses grandes ambitions. Avec la Russie en point de mire...

" J'ai les yeux fixés sur la Coupe du Monde "

Landry Dimata tout sourire dans son nouveau cadre professionnel à Wolfsburg. © belgaimage

Landry Dimata à propos...

...de son passage à Wolfsburg : "Ce n'est que vers la fin de la saison qu'on a commencé à savoir vers où on allait se diriger. Il n'y a pas eu que Wolfsburg, il y avait d'autres propositions dans d'autres grands championnats comme l'Angleterre. Mais comme lors de mon passage à Ostende, il était important d'avoir un projet sportif, où je pourrais avoir ma chance. Si on a fait le choix de Wolfsburg, c'est aussi parce que c'est un club assez familial. On le sent directement, c'est ce qui facilite aussi les jeunes à prendre leur envol. J'ai été très bien intégré par tous les cadres, que ce soit Mario Gomez, Joshua Guilavogui ou Jakub Blaszczykowski. On a vraiment pris le temps de bien réfléchir à mon évolution. Dans le doute, on n'aurait jamais fait le pas."

...de la différence Pro League/Bundesliga : "Rien qu'au niveau visuel, tu comprends que tu débarques dans un autre monde : le stade, le centre d'entraînement, les vestiaires, ça n'a rien à voir avec ce que l'on connaît en Belgique. En préparation, on a joué contre des D4 dont les infrastructures étaient parfois meilleures que dans des clubs de D1 belge. Et puis, on connaît tous la Bundesliga, son rythme, ses supporters. Pour évoluer, je pense que je devais passer un cap en ayant les yeux fixés sur l'été prochain et la Coupe du Monde."

...des Diables Rouges : "Je n'ai pas encore eu Roberto Martinez au téléphone. Mais le jour où il m'appellera, j'en serai très heureux. Evidement que j'attends son appel. J'ai confiance en mes qualités et je sais que si je reçois cette chance, je la saisirai pleinement."

...de l'exemple Lukaku : "Il a toujours su passer au-dessus des critiques car il avait énormément d'objectifs. D'autres auraient baissé les bras à sa place. Lui, il est aujourd'hui à Manchester United, il a réalisé un énorme transfert, il fait aujourd'hui partie du top 5 des meilleurs attaquants de la planète. Il m'a dit que j'avais énormément de qualités, que je devais continuer en ce sens. Et qu'on allait se voir en équipe nationale. Mais je vais devoir prouver en Bundesliga avant. Si c'est un exemple pour moi ? Bien sûr mais comme Hazard, Benteke ou plein d'autres en équipe nationale. Mais Romelu a travaillé malgré les critiques, il est toujours resté debout et il a continué à avancer. C'est la preuve qu'il est très fort mentalement."

Par Thomas Bricmont à Wolfsburg

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Landry Dimata dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires