Italie: la star, c'est Conte

01/07/16 à 09:55 - Mise à jour à 09:55

Source: Afp

Le meilleur joueur de l'Italie est sur le banc. Le génie stratégique et le caractère fulminant du sélectionneur Antonio Conte ont sublimé ses joueurs au-delà des pronostics, en attendant le quart de finale titanesque de l'Euro-2016 contre l'Allemagne samedi.

Italie: la star, c'est Conte

Antonio Conte © AFP

"Nous avons un avantage par rapport aux autres sélections: elles n'ont pas d'Antonio Conte". Le compliment est signé Daniele De Rossi, cadre de la Nazionale. "Le +Mister+ pèse plus sur le terrain qu'un joueur bon dans le un contre un ou les retournés", va même jusqu'à dire le Romain, incertain en raison d'une blessure pour le choc de samedi à Bordeaux (21h00).

Quelle est la recette du sélectionneur de 46 ans, qui quittera son poste après l'Euro pour prendre les rênes du club anglais de Chelsea? Comment est-il parvenu à hisser vers le haut une équipe qui manque de grandes stars (même si bien des sélections se contenteraient de ses quatre de derrière, le gardien Buffon et les défenseurs Barzagli, Bonucci et Chiellini)?

"Inutile de cacher que c'est une période difficile pour le foot italien au niveau du talent. Nous devons être une vraie équipe", répond Conte. "J'ai toujours dit, dès le départ, que le seul chemin que nous pouvions suivre c'était d'être un club, on ne peut pas être une simple sélection", ajoute-t-il après avoir beaucoup pesté contre les clubs italiens, qui ne lui laissaient pas les joueurs en stage.

"La solidité dont on parle vient de là, abonde le défenseur Giorgio Chiellini, un des hommes liges de Conte. C'est un travail que nous faisons depuis le 17 mai et que nous reproduisons sur le terrain."

Et non seulement l'Italie gagne (elle a sorti l'Espagne double championne en titre en 8e, 2-0), mais en plus, elle propose du jeu.

Tout retenir, tout mémoriser

Ancien milieu de terrain de la Juventus, Conte installe des routines, fait répéter inlassablement des situations pour que ses joueurs se trouvent face à des phases de jeu déjà apprises. "Nous préparons toujours les matchs de manière minutieuse, assure-t-il. Je donne le plus d'informations possible à mes joueurs, moins ils rencontrent de problèmes, plus ils sont sereins."

L'entraîneur "a la capacité de te faire mémoriser des trucs, des phases de jeu qui te permettent de trouver un partenaire sur le terrain quand tu es en difficulté dans une position déterminée", détaille Mattia De Sciglio, qui a gagné sa place dans le couloir gauche.

Ainsi, Chiellini a raconté que son but contre l'Espagne, où il profite d'un ballon relâché, vient d'un schéma travaillé à l'entraînement.

Pour le milieu Alessio Florenzi, "en deux ans, Conte a amené tout son bagage technique et tactique et la forte personnalité qu'il avait déjà sur le terrain. Il a accompli un gros travail pour la Nazionale".

Contre les champions du monde, son sens tactique sera mis à rude épreuve. Face à l'Espagne, "les +ragazzi+ ont été extraordinaires, contre l'Allemagne il faudra une performance titanesque", prévient le sélectionneur.

Outre ses talents de tacticien, Conte râle énormément et les caméras placées sur son bord de touche se délectent de ses explosions, de joie comme de rage. Il est l'autre volcan de l'Euro, avec l'Islande.

"Le Mister nous transmet sa grinta, celle qu'il avait comme joueur et qu'il a comme entraîneur", souligne l'ailier Lorenzo Insigne.

"Au-delà des entraînements, il nous a tous donné quelque chose. C'est toujours un peu les mêmes phrases quand on parle de Conte mais il nous a donné la faim de ne jamais rien lâcher, ajoute l'attaquant Simone Zaza. Il pense que c'est la seule façon d'avancer dans cette compétition".

Vous trouverez ici les stats, résultats et classements. Pour les directs des matchs, les pronostics et analyses, les papiers d'ambiance et les opinions, c'est ici.

Nos partenaires