"Il voulait une Ferrari, mais l'a laissée au garage"

01/09/16 à 10:00 - Mise à jour à 30/08/16 à 14:54

Source: Sportmagazine

Ce n'est pas parce qu'on n'a pas réussi comme entraîneur de club qu'on ne peut pas devenir sélectionneur national, en Espagne. C'est le cas de Julen Lopetegui, le successeur de Vicente del Bosque à la tête de la Roja: la saison dernière, il a été limogé au FC Porto.

Sur le petit banc de l'Espagne, qui sera le premier adversaire de Roberto Martínez comme sélectionneur des Diables Rouges, on trouvera ce jeudi Julen Lopetegui: un entraîneur de 50 ans d'origine basque, qui s'est occupé de la cantera de la Real Sociedad. Comme joueur professionnel, il a été gardien de but, mais si son nom ne vous dit rien, vous ne devez pas avoir honte. A San Sebastian, il était bloqué par Luis Arconada. Il a alors entrepris un périple à travers toute l'Espagne, afin de conquérir une place de titulaire. Cela ne lui a pas spécialement réussi: il a défendu les couleurs du Real Madrid et du FC Barcelone, mais le plus souvent comme doublure, parfois même comme troisième gardien.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Sport/Footmagazine bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Sportfootmagazine.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires