Génération Foot, le vivier du Sénégal

15/03/18 à 12:25 - Mise à jour à 13:20

Le Frankfurter Allgemeine a enquêté afin de comprendre pourquoi l'internat de l'ancien joueur Mady Touré, Génération Foot, situé à Dakar, est considéré comme le meilleur projet footballistique d'Afrique.

Génération Foot, le vivier du Sénégal

Génération Foot © AFP

Il y a une bonne heure de route, sur des chemins sablonneux, pour atteindre Deni Biram, à trente kilomètres de Dakar. C'est là que se trouve le centre qui a formé des joueurs tels que Sadio Mané, Papiss Demba Cissé, Diafra Sakho, Fallou Diagne et Ismaila Sarr. Le domaine compte seize hectares. L'internat de football est doté d'un équipement ultramoderne et parfaitement équipé.

Mady Touré, lui-même ancien professionnel, accueille 120 joueurs âgés de 13 à 18 ans. Outre les terrains, parfaitement entretenus, l'espace fitness et le cabinet médical, le complexe abrite une école. C'est tout sauf évident au Sénégal, un pays où la plupart des joueurs doivent se contenter de terrains délabrés et poussiéreux.

L'académie doit sa richesse au réservoir de talents qu'elle a casés au FC Metz, son partenaire privilégié. Elle a réinvesti les millions d'euros perçus pour les meilleurs footballeurs dans ses installations. Mané, désormais un joueur de classe mondiale à Liverpool, personnifie Génération Foot.

En 2011, à 18 ans, le vif ailier a émigré en Alsace. Un an plus tard, le RB Salzbourg le transférait pour quatre millions et en 2014, Southampton versait 23 millions pour s'assurer ses services. Au bout de deux ans, les Reds se sont manifestés, avec une enveloppe de plus de 40 millions d'euros.

Touré, âgé de 60 ans, a déjà accompli une fameuse route. Au terme de sa carrière active, l'attaquant a commencé par visionner les talents africains pour le compte de son ancien club, l'AS Nancy, mais cette collaboration a pris fin quand le club est descendu en Ligue 2. En 2000, Touré a décidé de fonder sa propre académie.

En première instance, les joueurs vivaient encore chez eux et s'entraînaient à Dakar, dans le sable. Jusqu'en 2003, quand Touré est parvenu à convaincre Carlo Molinari, le président de Metz, d'investir dans son académie. Il a présenté un excellent argument: Papiss Demba Cissé. Après des débuts difficiles, l'avant a été vendu au SC Freiburg l'hiver 2009-2010, pour 1,5 million.

"Tous nos talents bénéficient d'une scolarité normale et d'une formation professionnelle. ceux qui ne réussissent pas en football doivent être en mesure de se débrouiller dans la vie", a déclaré Touré en 2013, lors de l'inauguration de l'Amara Touré Centrum.

L'académie est bénéficiaire. L'équipe première a été championne en 2017 et les affaires sont bonnes. Le FC Metz a vendu Ismaila Sarr pour 17 millions au Stade Rennes. Des jeunes affluent des pays voisins, le Burkina Faso, le Mali, la Guinée et la Côte d'Ivoire, ce qui emplit Mady Touré de fierté. "Mon réseau fonctionne. Je suis extrêmement satisfait."

Par Frédéric Vanheule

Nos partenaires