France - Suisse : jeux sans frontières

19/06/16 à 19:53 - Mise à jour à 19:54

Source: Sportmagazine

Vous voulez une raison originale de regarder France - Suisse ? Suisse-Albanie du 1er tour excepté, la rencontre de ce soir sera celle ou le plus de joueurs étrangers ou avec des racines étrangères s'affronteront.

France - Suisse : jeux sans frontières

La Suisse est l'équipe la plus multiculturelle de cet EURO. © BELGAIMAGE

La semaine dernière, le journal italien la Gazzetta dello Sport a révélé que sur les 552 joueurs de l'EURO, 141 d'entre-eux étaient des migrants ou des enfants de migrants. Cela représente presque un joueur sur trois. De tous les pays participants, seule la Roumanie compte 23 Roumains "authentiques", sans origine étrangère.

Neuf autres pays n'ont qu'un ou deux joueurs d'origine allochtone. La Slovaquie a un joueur né en République tchèque et la Tchéquie compte un footballeur aux origines éthiopiennes. Les Suisses sont les plus multiculturels de la compétition avec 14 des 23 internationaux nés à l'étranger ou enfants d'étrangers. La Nati dispose de joueurs issu de Turquie, du Kosovo, de Bosnie, d'Espagne, du Congo, du Cameroun, du Cap-Vert, de la Côte d'Ivoire et de la Macédoine.

Le Portugal a 13 joueurs "étrangers". A la troisième position de ce classement de la multiculturalité viennent la Belgique et l'Albanie avec 12 éléments même si la plupart de ces Albanais proviennent du Kosovo, voisin et albanophone. Dans les 12 Diables qui ont des origines étrangères, six viennent du Congo, qui compte aussi 4 internationaux français et un suisse soit au total 11 joueurs à l'EURO.

La France a, tout comme le Pays de Galles et l'Irlande, 10 joueurs d'une autre origine. Chez les Irlandais, il s'agit de sang anglais, ecossais et américain tandis que les Gallois comptent sur des Anglais et sur un joueur de mère indienne. Les Français concernés proviennent eux de neuf nations africaines différentes.

Six joueurs de la sélection turque sont nés en Allemagne tandis que dans l'autre sens, deux joueurs allemands d'origine turque ont opté pour la Mannschaft.

Lors des prochaines éditions de l'EURO et de la Coupe du Monde, il y a fort à parier que plusieurs joueurs auront pour origine certains pays actuellement en guerre (Syrie, Afghanistan, Irak) dont les peuples quittent en masse le territoire. S'ils se débrouillent sur le terrain, ils seront sans aucun doute accueillis à bras ouverts par les enfants de ceux qui aujourd'hui se montrent méfiants ou hostiles face aux réfugiés.

Dans le sport, où la qualité est la seule norme, le Eigen volk eerst est déjà obsolète. Les vestiaires de sport sont probablement le seul domaine où la discrimination appartient au passé.

Par Geert Foutré

Vous trouverez ici les stats, résultats et classements. Pour les directs des matchs, les pronostics et analyses, les papiers d'ambiance et les opinions, c'est ici.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos