France-Belgique: la presse belge gonflée à bloc

10/07/18 à 11:31 - Mise à jour à 11:48

Source: Afp

La presse belge était gonflée à bloc mardi pour soutenir les Diables Rouges avant la grande "fête des voisins" qui les opposera en Russie dans la soirée aux Bleus et leur "pointe d'arrogance", en demi-finale du Mondial-2018.

France-Belgique: la presse belge gonflée à bloc

France-Belgique ce soir. © REUTERS

"Vivement ce soir", titre à sa Une le quotidien francophone Le Soir au dessus d'un dessin malicieux, où une fourche aux couleurs de la Belgique est pointée vers un coq bleu-blanc-rouge qui plastronne.

"Depuis la victoire contre le Brésil, la Belgique entière se dit que l'exploit n'est pas une utopie et que la +génération en or+ dispose des qualités nécessaires pour battre la France et entrer dans l'Histoire du football", estime le quotidien dans son édito.

"C'est notre jour de gloire", affirme de son côté à sa Une le quotidien la Dernière Heure, dans un clin d'oeil à la Marseillaise, avec une photo de ses meilleurs joueurs aux regards déterminés.

"Ravis par une demi-finale? En 1986, oui, mais plus maintenant", prévient lui le quotidien belge néerlandophone De Standaard, en référence à la seule autre demi-finale de Mondial disputée - et perdue - par la Belgique face à l'Argentine de Maradona il y a 32 ans au Mexique, avant de perdre le match pour la troisième place face...à la France.

Mais la donne a changé, estiment les médias belges, confiants dans le talent de l'équipe belge actuelle.

Arrogance et condescendance

L'envoyé spécial du Soir en Russie qualifie le match de mardi de "sorte de fête des voisins transposée à l'échelle planétaire". Le voisin français, ces derniers jours, "donne du +nos amis belges+ à tire-larigot et du +une fois+ pour ponctuer une phrase sur deux", "avec cette pointe de condescendance de la part d'un pays référence", note-t-il.

"S'il vous plaît: faites les taire, juste une fois!", écrit dans un édito la Dernière Heure au sujet des Français. "Les Français, on les aime, vraiment", même si ce sont les voisins "qui crient un peu fort pendant un barbecue, ceux qui trouvent toujours que leur haie est mieux taillée ou que le parterre de fleurs est plus joli chez eux".

Mais "être éliminé par les Bleus serait la pire chose qui pourrait nous arriver", parce qu'il faudrait ensuite "se coltiner les commentaires de nos voisins pendant de longues, longues années", poursuit-il.

Le quotidien Libre Belgique exprime lui déjà sa reconnaissance, dans son édito.

"Quelle que soit l'issue du match de ce soir, un seul mot résume le sentiment des Belges: merci", lance le journal francophone aux Diables Rouges, saluant l'"élan de folie que (leurs) prouesses ont provoqué dans ce petit pays que certaines équipes adverses avaient bien du mal à situer sur le globe".

Nos partenaires