France-Argentine: Messi, c'est maintenant ou jamais

30/06/18 à 10:00 - Mise à jour à 29/06/18 à 15:32

Source: Afp

Lionel Messi vient d'avoir 31 ans et c'est sans doute sa dernière chance de gagner une Coupe du monde. Pour y parvenir, il lui reste quatre matches contre des colosses du football mondial et ça commence par la France, vice-championne d'Europe, samedi à Kazan.

France-Argentine: Messi, c'est maintenant ou jamais

© AFP

Si "la Puce" parvient à sauter par-dessus l'obstacle des Antoine Griezmann, Kylian Mbappé et Paul Pogba, la suite s'annonce ardue car l'Albiceleste, vice-championne du monde en titre, est dans la partie du tableau la plus relevée.

En quart, il y aura le vainqueur d'Uruguay-Portugal. Ce qui veut dire, soit croiser le fer avec son partenaire du Barça Luis Suarez, soit défier, une fois encore, son meilleur ennemi Cristiano Ronaldo, l'autre joueur à cinq Ballons d'Or.

En demi-finale, les possibilités de voir débouler la Seleçao de Neymar, voire la Belgique des Eden Hazard et Romelu Lukaku, est grande.

Mais avant toutes ces projections, il y a donc les Bleus. "On a regardé tous les matches de la France, a commenté Messi. La France a une très bonne équipe, ils ont des bonnes individualités. Ils ont des bons défenseurs, de bons milieux et de bons attaquants. Ils ont des joueurs très rapides qui peuvent faire la différence, des coéquipiers devant (au Barça, Ousmane Dembélé) et derrière (Samuel Umtiti). Ce sera difficile".

Il y a aussi des adversaires qu'il croise en Liga - Raphaël Varane, défenseur du grand rival du Real Madrid - ou qu'il affronte en Ligue des champions, comme les joueurs du PSG, Presnel Kimpembe (qui a peu de chances d'être titulaire) ou encore de la Juventus Blaise Matuidi, qui devrait lui faire partie du onze de départ.

Messi apprécie Mbappé

Il y a évidemment Griezmann, qu'il connait aussi sous le maillot de l'Atlético Madrid. Et que la presse annonçait un temps rejoindre le Barça, avant que "Grizou" ne confirme pendant le Mondial qu'il restait avec les "Colchoneros".

Déjà en novembre dernier, interrogé par la chaîne argentine TyC sur les favoris sur Mondial, il avait lâché: "Les candidats? L'Espagne, le Brésil, l'Allemagne... La France. Je crois qu'en ce moment, ce sont les sélections qui donnent la meilleure impression, celles qui jouent le mieux, et qui ont les meilleures individualités". Bon, comme tout le monde, il s'est trompé sur l'Allemagne, déjà éliminée.

Messi suit d'un oeil intéressé la progression de Kylian Mbappé, qu'il a rangé en novembre dernier dans la liste des joueurs "qui peuvent prétendre" au Ballon d'Or pour succéder au duopole qu'il forme avec Cristiano Ronaldo (ils se sont partagés les dix derniers Ballons d'Or depuis 2008).

Du côté français, évidemment, "Leo" tourne à l'obsession. "Je ne pense pas que quelqu'un sur cette Terre puisse trouver le remède pour stopper (Lionel) Messi. Ce sera plus collectivement", souligne Kimpembe.

Qu'arrive-t-il à Griezmann ?

Messi ne représente pas le seul défi pour les Bleus. Ils doivent se transcender après un premier tour réussi sur le plan comptable - qualification acquise dès le 2e match de groupe - mais très décevant sur le plan du jeu proposé. Le 0-0 de France-Danemark, entre deux équipes déjà qualifiées, avait déclenché des bordées de sifflets d'un Loujniki déçu d'un tel spectacle.

Griezmann est très en deçà des attentes suscitées autour de lui. Où est passé le meilleur joueur de l'Euro-2016?

L'attaquant de "l'Atléti" est "peut-être un peu moins bien physiquement", a d'ailleurs concédé Olivier Giroud. Il paye sa longue saison en club, terminée par une victoire en finale de l'Europa League contre Marseille le 16 mai (3-0), avec un total d'une soixantaine de matches, sélection comprise.

Dans le groupe France, l'attaquant de 27 ans est soutenu par ses coéquipiers, Paul Pogba en tête. "Touchez pas à mon Grizou !", a lancé en rigolant le milieu de terrain. "Vous avez oublié l'Euro !"

A l'Euro-2016, Griezmann était effectivement arrivé épuisé au rassemblement des Bleus et son laborieux match d'ouverture avait suscité de grosses inquiétudes. Puis il était monté en gammes. Pour lui aussi, c'est maintenant ou jamais.

Nos partenaires