FIFA : Les Fédérations américaine et canadienne votereront pour le prince Ali

29/05/15 à 10:47 - Mise à jour à 10:43

Source: Belga

Les présidents des Fédérations américaine et canadienne de football vont voter vendredi pour le prince Ali, seul adversaire du président de la Fédération internationale de football (FIFA) en exercice Joseph Blatter, ont-ils indiqué jeudi sur leur compte Twitter.

FIFA : Les Fédérations américaine et canadienne votereront pour le prince Ali

Ali bin al-Hussein et Michael van Praag. © AFP

"US Soccer va voter pour le prince Ali bin Hussein. C'est un vote pour la bonne gouvernance de la FIFA, pour une promesse pour notre sport", a tweeté Sunal Gulati. Dans un entretien au site internet du quotidien The New York Times, M. Gulati a expliqué plus longuement les raisons de son ralliement au Jordanien avant l'élection du président de la FIFA, prévue vendredi lors du 65e congrès de l'instance internationale en pleine tourmente judicaire. "Nous apprécions beaucoup de choses qu'il a accomplies et ce qu'il représente", a-t-il expliqué à propos du prince Ali.

M. Gulati a précisé qu'il avait pris sa décision de voter contre M. Blatter depuis des mois et que les derniers événements qui l'ont "d'abord choqué et déçu avant de le mettre en colère", n'ont fait que renforcer sa détermination. "Etre dans le camp du perdant d'une élection -si c'est ce qui arrive- n'est pas nécessairement être du mauvais côté. Si vous voulez le changement, il faut aussi le montrer", a expliqué le président d'US Soccer.

M. Gulati a assuré qu'il ne redoutait pas de devoir faire face au mécontentement de M. Blatter, si celui-ci, en poste depuis 1998, devait être réélu pour un 5e mandat. "Est-ce que j'aimerais que la Coupe du monde soit à nouveau organisée par les Etats-Unis? Bien sûr que oui, mais pour moi comme pour la fédération américaine, il est plus important que la FIFA travaille à une meilleure gouvernance et plus d'intégrité, a-t-il conclu.

Son homologue de la Fédération canadienne, Victor Montagliani, fera de même.

"Notre conseil d'administration s'est réuni et a pris la décision de voter pour le prince Ali bin Hussein, puisque nous ne pouvons pas soutenir le leadership politique de la FIFA", a-t-il écrit. "Nous voulons être au premier plan des réformes dans le football mondial afin de s'assurer qu'elles soient faites de façon transparente et rapide", a-t-il ajouté.

L'UEFA a demandé par la voix de son président Michel Platini à ce que M. Blatter démmissionne alors que deux procédures judiciaires ont été ouvertes par les justices américaine et suisse, pour corruption présumée à grande échelle, avec arrestations à Zurich de sept élus de la FIFA.

En savoir plus sur:

Nos partenaires