Feyenoord " refuse de perdre "

24/02/17 à 10:00 - Mise à jour à 22/02/17 à 16:41

Source: Sportmagazine

Feyenoord rêve d'un nouveau titre en Eredivisie. Ce serait le premier depuis 1999.

Feyenoord " refuse de perdre "

Dirk Kuyt, le capitaine des Rotterdamois. © VI IMAGES /

Le club de Rotterdam-Sud est en pleine forme. La phalange de Giovanni van Bronckhorst a gagné tous ses matches de championnat depuis la trêve hivernale. Dimanche prochain, à 14h30, Feyenoord, qui se produira dans son Kuip, pourra éventuellement étouffer les dernières ambitions de titre du PSV. Feyenoord fonce comme un cheval qui sent l'écurie. Les chiffres sont positifs : huit succès consécutifs en Eredivisie, avec un goal-average de 25-2, alors que le club doit encore jouer cinq fois à domicile et six fois en déplacement.

L'équipe du capitaine Dirk Kuijt (36 ans) ne récolte que des louanges : elle est costaude, sa défense est hermétique, le bloc de l'entrejeu est impossible à démanteler, les ailes ont du panache et une excellente condition. En fin de match, Feyenoord frappe souvent, via son meilleur buteur, Nicolai Jörgensen (26 ans), Eljero Elia (30), Karim El Ahmadi (32), Eric Botteghin (29) et Tonny Vilhena (22).

" La transition est sans doute son seul point faible ", avance Ernest Faber, l'entraîneur du FC Groningen. Van Bronckhorst, ancien international, a rapidement paré cet argument devant les caméras. Il rêve d'un premier titre au rang d'entraîneur de Feyenoord. " Je ne pense pas que nous ayons des points faibles. " Avant d'ajouter : " La concentration est le mot-clef. Nous devons vraiment saisir cette chance de gagner le titre. "

Feyenoord peut compter sur le soutien de ses supporters : il a déjà écoulé tous les billets pour les derniers matches à domicile, contre l'AZ, Go Ahead Eagles, le FC Utrecht et Heracles. " La pression va jouer un rôle considérable ", prévient Leo Beenhakker. L'ancien entraîneur a été champion à six reprises, notamment avec Feyenoord en 1999. Don Leo habite à proximité du Kuip et il connaît Van Bronckhorst. " Il doit se concentrer sur l'aspect mental. Mais son équipe refuse de perdre et rayonne de cette rage de vaincre. "

Par Frédéric Vanheule

Nos partenaires