Europa League: Le FC Bruges satisfait d'avoir gardé le zéro face au Dnipro

17/04/15 à 06:49 - Mise à jour à 06:49

Source: Belga

Le FC Bruges n'a pu faire mieux qu'un nul blanc face au Dnipro lors du quart de finale aller de l'Europa League jeudi soir à Bruges. Un résultat "logique" pour Michel Preud'homme.

Europa League: Le FC Bruges satisfait d'avoir gardé le zéro face au Dnipro

Davy De Fauw (FC Bruges) et Yevhen Konoplyanka (FC Dnipro) © REUTERS/Eric Vidal

Malgré ce résultat défavorable sur papier, les Brugeois se montraient plutôt satisfaits d'avoir pu préserver le zéro en attendant leur déplacement à Kiev le 23 avril prochain. "Je ne pense pas qu'ils vont foncer en attaque tête baissée, ils ne l'ont jamais fait donc pourquoi maintenant?", a déclaré Michel Preud'homme à l'issue du match.

Remplacé à la 72e minute de jeu par Tom De Sutter, Obbi Oularé s'est montré rassurant concernant son état physique: "Je n'ai rien de grave, juste une petite crampe derrière la cuisse et on a préféré rester prudent", a déclaré le joueur au terme de la rencontre au micro de RTL. "On avait bien étudié cette équipe et on savait qu'ils jouaient un football basé sur le physique mais je pense qu'à ce niveau là on a bien su répondre sur le terrain. On a eu des occasions, on aurait pu mettre ce petit but qui aurait sans doute été suffisant mais le plus important restait de ne pas encaisser et c'est ce qu'on a fait. Le match retour sera compliqué mais on fera tout pour atteindre les demi-finales car ce n'est pas un hasard si on est arrivé jusqu'en quart de finale", a conclu l'attaquant des Blauw en Zwart.

Le capitaine brugeois, Timmy Simons, se montrait lui aussi satisfait du résultat final. "C'est toujours difficile de jouer un quart de finale de coupe d'Europe", a-t-il déclaré sourire aux lèvres. "On a réussi à créer des espaces dans les intervalles sans pouvoir concrétiser. On aurait dû mettre le 1-0 qui nous aurait peut-être permis de gagner. Mais on a gardé le zéro et c'est le plus important en attendant notre déplacement à Kiev".

De son côté, Tom De Sutter a souligné la bonne organisation du Dnipro. "Ça aurait été beau de gagner mais ils étaient très compliqués à jouer et très bien organisés. On a eu les occasions nécessaires pour prendre l'avantage mais ça n'a pas réussi", a déclaré De Sutter un brin fataliste.

Un résultat "logique" pour Michel Preud'homme

Le FC Bruges et le Dnipro Dnipropetrovsk se sont quittés sur un score vierge jeudi soir en quarts de finale aller de l'Europa League. Un "résultat logique" pour l'entraîneur brugeois Michel Preud'homme.

"C'est un résultat logique, les deux équipes ont eu des occasions", a déclaré Preud'homme au micro de RTL. "Nous n'avons pu ouvrir le score avec Izquierdo. Dommage. Mais ils ont aussi eu des occasions, on a vu que c'était une bonne équipe. Je suis satisfait du travail de mes joueurs"

Selon Michel Preud'homme, son équipe aurait pu se créer plus d'occasions franches. "Il aurait fallu plus d'exploits individuels ou des mouvements collectifs. On en a eu mais pas assez à mon goût. Dès qu'on accélérait le jeu, les joueurs du Dnipro étaient obligés de faire des fautes pour nous stopper".

La décision tombera au match retour, jeudi prochain en Ukraine. "Ça sera compliqué de les bouger chez eux, mais eux aussi auront du mal à faire de même", estime MPH. "Je ne pense pas qu'ils vont foncer tête baissée. Ils ne l'ont jamais fait, pourquoi maintenant ? Il faudra donc rester prudent", a ajouté le mentor du FC Bruges. "C'est dommage d'avoir 7 blessés actuellement. On espérait avoir Bolingoli contre Anderlecht mais on vient de m'apprendre que ça ne sera pas le cas. C'est dommage de ne pas avoir toutes nos forces en présence pour cette fin de saison primordiale", a-t-il conclu.

Nos partenaires