Europa League: Dries Mertens pour venger le Club Bruges?

07/05/15 à 16:15 - Mise à jour à 16:15

Source: La Presse

Naples reçoit ce jeudi soir le Dnipro Dnipropetrovsk, le tombeur du Club Bruges, en demi-finale aller de l'Europa League (21h05). Dries Mertens est le dernier représentant belge dans cette épreuve.

Le club italien est plus proche que jamais d'une nouvelle finale européenne, 26 ans après la victoire finale en Coupe UEFA face à Stuttgart, à l'époque du grand Diego Maradona. Ne reste plus qu'un obstacle sur sa route : le Dnipro Dnipropetrovsk, bourreau du Club Bruges au tour précédent.

Outsiders, les Ukrainiens continuent à surprendre leurs adversaires dans cette compétition, grâce à une défense bien organisée et un secteur offensif déroutant, mené par Evgen Konoplyanka. Malgré une feuille de stats peu impressionnante (1 but, 2 assists), l'international ukrainien est dans tous les bons coups et déstabilise les défenses adverses grâce à sa capacité à changer de rythme et à se projeter vers l'avant à la moindre faute d'attention adverse. Les hommes de Myron Markevich sont aussi passés maîtres dans la gestion d'un résultat, en s'imposant à cinq reprises par un but d'écart sur la scène européenne cette saison (sur six succès, seul l'Olympiakos s'est incliné 2-0). Le Dnipro n'a jamais encaissé plus de deux buts en une rencontre. Il faudra donc compter sur lui pour durcir le jeu et casser le rythme afin de décrocher un bon résultat en vue du retour. Aux Italiens à trouver la faille pour emballer la rencontre et pousser le Dnipro dans ses derniers retranchements.

Pour ce faire, Naples devrait compter sur ce diable de Dries Mertens, souvent confiné à un rôle de joker de luxe en championnat, mais décisif en Europa League. Avec quatre buts et trois assists en onze rencontres, le format de poche belge est un des grands artisans du parcours européen sans faille de son équipe jusqu'à présent. Les Napolitains n'ont concédé qu'une seule défaite, 2-0 en déplacement aux Young Boys de Berne en phase de groupe. Ils avaient alors débuté la partie sans Hamsik, Callejon et Higuain.

Face à l'enjeu de cette rencontre, nul doute que Rafael Benitez utilisera cette fois l'ensemble de ses forces vives, et pourra compter, en plus des 4 joueurs cités précédemment, sur Lorenzo Insigne pour dynamiter la défense adverse. Avec 25 buts en douze rencontres, Naples est l'équipe la plus prolifique encore en compétition dans cette Europa League, et Gonzalo Higuain (7 buts) est bien décidé à rattraper Lukaku, Alan, Vietto et Hrgota (8 buts) qui le devancent toujours au classement des buteurs, mais qui sont tous les 4 éliminés de la compétition.

Les deux équipes se sont déjà rencontrées en phase de groupe lors de la saison 2012/2013. Les Ukrainiens avaient emporté le premier match à domicile 3 buts à 1 avant de s'incliner quelques semaines plus tard 4 buts à 2 à Naples, avec un quadruplé d'Edinson Cavani. Depuis, la philosophie de jeu et l'effectif napolitain ont évolué. Reste à voir si Benitez et ses hommes peuvent obtenir un meilleur résultat cumulé.

Dans l'autre demi-finale, le FC Séville, tenant du titre, reçoit la Fiorentina, à la poursuite d'une finale européenne depuis 1990. Il y aura aussi dans ce match une touche "belge" avec Carlos Bacca. Le Colombien, ex goleador brugeois, fait le bonheur des Sévillans en ayant déjà marqué 25 buts cette saison. Reste à confirmer sur la scène européenne où il n'a trouvé le chemin des filets qu'à quatre reprises.

Par Julien Brogniet

Nos partenaires