Euro 2016 : les Diables Rouges face à l'Italie, un premier choc loin d'être facile

12/06/16 à 15:34 - Mise à jour à 15:34

Source: Belga

Seize ans après leur dernier match dans un championnat d'Europe de football, les Diables Rouges retrouveront enfin la pelouse d'un Euro lundi soir. Dans leur premier match du groupe E (21h00) au Stade de Lyon, la rentrée leur réservera directement un gros morceau, face au vice-champion d'Europe, l'Italie.

Euro 2016 : les Diables Rouges face à l'Italie, un premier choc loin d'être facile

© Belga

Les Diables Rouges, la nation la mieux classée au ranking Fifa de cet Euro (2e), sont pointés par de nombreux observateurs comme de potentiels outsiders ou même comme favoris au titre européen en France. Avec de grands noms comme Eden Hazard, Kevin De Bruyne, Thibaut Courtois ou encore Romelu Lukaku, les attentes entourant l'équipe nationale n'ont encore jamais été aussi élevées. Le talon d'Achille des Belges dans cet Euro saute toutefois aux yeux: la défense. Marc Wilmots doit se passer de son habituel capitaine, et leader du groupe, Vincent Kompany, et a également vu Bjorn Engels, Dedryck Boyata et Nicolas Lombaerts décrocher. A l'arrière, Wilmots peut encore compter sur Toby Alderweireld et Jan Vertonghen, mais le duo n'a pas toujours convaincu lors des derniers matches de préparation.

Wilmots aurait préféré affronter la Squadra Azzurra plus tard dans le tournoi, par exemple en troisième match de poule, mais ne considère pas que ce choc sera crucial. "C'est un match important, mais pas crucial. Nous jouerons ensuite encore deux rencontres (contre l'Irlande et la Suède). Bien sûr, un bon départ est important dans un Euro, cela te permet de respirer", avait laissé entendre le sélectionneur il y a quelques jours.

Il précise qu'il n'est "pas là pour proposer du football champagne, mais bien pour aller loin" dans le tournoi. Il pourrait, face aux Italiens, amener davantage de longueur et de puissance dans le milieu de terrain grâce à un Marouane Fellaini posté devant Axel Witsel et Radja Nainggolan, Kevin De Bruyne étant alors placé à droite tandis que l'homme en forme du moment, Dries Mertens, débuterait sur le banc. La défense devrait en principe être composée de Laurent Ciman (ou Jason Denayer), Toby Alderweireld, Thomas Vermaelen et Jan Vertonghen, avec Courtois en valeur sûre entre les perches. Devant, Wilmots misera sur l'une ou l'autre étincelle de Hazard et sur la puissance de Romelu Lukaku.

L'Italie n'est quant à elle, sur papier du moins, plus aussi impressionnante que par le passé. Le sélectionneur, Antonio Conte, a même admis que les Azzurri connaissaient actuellement un période moins faste. Le futur T1 de Chelsea dispose toutefois d'une excellente défense, avec le trio de la Juventus Bonucci, Barzagli et Chiellini, et l'éternel gardien, Buffon.

Selon les médias locaux, Conte souhaite proposer lundi une animation particulièrement offensive face aux Belges, avec des attaques via les flancs. Dimanche matin, les Diables ont fait le voyage, par avion, depuis Bordeaux jusque Lyon. Ils s'entraineront plus tard dans la journée au Stade de Lyon, après un échange avec la presse de Wilmots et Hazard. Les Italiens se sont entrainés dimanche matin à leur camp de base de Montpellier.

Vous trouverez ici les stats, résultats et classements. Pour les directs des matchs, les pronostics et analyses, les papiers d'ambiance et les opinions, c'est ici.

En savoir plus sur:

Nos partenaires