Euro 2016 : les deux derniers tickets pour la Suède et l'Ukraine?

17/11/15 à 10:40 - Mise à jour à 10:40

Source: Belga

Respectivement vainqueurs 2-1 du Danemark et 2-0 de la Slovénie, la Suède et l'Ukraine sont en bonne position pour être les deux dernières nations qualifiées pour l'Euro-2016. Pour cela, il ne faudra pas trembler en barrages retour ce mardi (20h45).

Euro 2016 : les deux derniers tickets pour la Suède et l'Ukraine?

Zlatan Ibrahimovic a insrit le deuxième but de la Suède lors du match aller. © AFP

"On refera la même chose au retour": vainqueur 2-1 à l'aller, la mégastar Zlatan Ibrahimovic croit dur comme fer à la qualification... A moins que ce ne soit un bel exemple de 'méthode Coué'.

A 34 ans, le Suédois, qui a déjà raté le Mondial-2014 après une défaite en barrages (0-1, 2-3 contre le Portugal), risque en effet de ne plus avoir d'autres opportunités de participer à un grand tournoi après l'Euro-2016. Il a d'ailleurs récemment dit sa motivation pour cette échéance sur le site néerlandais Voetbal International: "Je ne veux pas manquer l'Euro, je ne peux vraiment pas imaginer que ce tournoi se déroule sans moi".

Le Suédois a inscrit un but à l'aller, le deuxième de son équipe, sur penalty, mais regrette celui de Nicolai Jorgensen qui a réduit l'écart à dix minutes de la fin. On se souviendra qu'en 2009, le Danemark avait privé la Suède d'une qualification pour la Coupe du monde de l'année suivante en Afrique du Sud, en s'imposant 1-0 à Copenhague, dans le Parken Stadium où se déroulera le barrage retour mardi.

Les Ukrainiens ont pris une option encore plus importante pour la qualification à l'Euro en s'imposant 2-0 à domicile contre la Slovénie, grâce à des buts d'Andriy Yarmolenko et Yevhen Seleznyov. Ils savent toutefois d'expérience que les bons résultats au match aller ne suffisent pas toujours: paralysés par l'implication de l'équipe de France en novembre 2013, ils avaient échoué à se qualifier pour le Mondial-2014 au Brésil, défaits 3-0 du match retour après leur victoire 2-0 à l'aller.

Et à plus forte raison: cette déconvenue n'était rien moins que le cinquième échec en barrages des Ukrainiens, Euros et Mondiaux confondus. Ils étaient toutefois présents en phase finale de la dernière édition, qualifiés en tant que pays-hôte. Suffisant pour dépasser leur blocage?

En savoir plus sur:

Nos partenaires