Et si les précédentes Coupes du monde avaient bénéficié du VAR...

06/06/18 à 11:58 - Mise à jour à 11:58

Source: Afp

L'histoire de la Coupe du Monde est parsemée d'erreurs d'arbitrage ou de décisions discutables. La VAR, introduite au Mondial pour la première fois cet été, en aurait peut-être " corrigé " certaines.

Et si les précédentes Coupes du monde avaient bénéficié du VAR...

Maradona et sa "divine main" face à l'Angleterre en 1986. © DR

. La main de Dieu

22 juin 1986 à Mexico. Argentine-Angleterre 2-1 (quart de finale du Mondial-1986)

A la 51e minute, Diego Maradona et Jorge Valdano tentent un une-deux mais le ballon, contré par un défenseur anglais, prend de la hauteur. A la réception dans la surface de réparation, Maradona, à la lutte avec le gardien anglais Peter Shilton, marque de la main, but validé par l'arbitre tunisien Ali Bennaceur.

"Ce but, je l'ai marqué un peu avec la tête et un peu avec la main de Dieu", commente le capitaine de l'Argentine.

Verdict probable avec la VAR: but annulé et carton jaune pour Maradona.

. La folie de Schumacher

8 juillet 1982 à Séville. Allemagne-France 3-3; 5 t.a.b à 4 (demi-finale du Mondial-1982)

Le score est de 1-1 quand, à la 57e minute, Patrick Battiston est lancé en profondeur par Michel Platini. Sans s'occuper du ballon, qui finira en sortie de but, le gardien allemand Harald Schumacher sort jusqu'à l'extrémité de sa surface et vient très violemment percuter, de la hanche, le joueur français. Battiston, qui a perdu trois dents, reste inconscient quelques instants et est évacué sur une civière.

L'arbitre anglais Charles Corver signale simplement la sortie de but.

Verdict probable avec la VAR: penalty pour la France et carton rouge pour Schumacher.

. La journée noire de 2010

27 juin 2010 à Bloemfontein. Allemagne-Angleterre 4-1 (8e de finale du Mondial-2010)

27 juin 2010 à Johannesburg. Argentine-Mexique 3-1 (8e de finale du Mondial-2010)

Une journée sombre pour l'arbitrage. Lors du 8e de finale entre l'Allemagne et l'Angleterre, l'Uruguayen Jorge Larrionda n'accorde pas de but aux Anglais sur une frappe de Frank Lampard qui, après avoir touché le bas de la barre, retombe nettement derrière la ligne de Manuel Neuer. Les Anglais auraient dû revenir à 2-2, ils s'inclineront 4-1.

La VAR n'aurait pas eu d'influence dans ce cas, qui aurait été tranché avec l'aide de la technologie sur la ligne de but, adoptée dès le Mondial suivant, en 2014.

Le même jour, l'ouverture du score des Argentins face au Mexique est entachée d'un hors-jeu très clair de Carlos Tevez sur la passe de Lionel Messi. Le but est pourtant validé, alors que les écrans géants du stade ont diffusé un ralenti de l'action.

Verdict probable avec la VAR: but annulé

. Triple jaune

22 juin 2006 à Stuttgart. Croatie-Australie 2-2 (phase de poules du Mondial-2006)

Et un, et deux et trois cartons jaunes. Lors du match de poules Australie-Croatie en 2006, le défenseur croate Josip Simunic est averti... trois fois par l'arbitre anglais Graham Poll. Celui-ci expliquera ensuite avoir été piégé par l'accent de Simunic, qui est né et a grandi en Australie, et avoir inscrit "N.3 Australie" pour l'un des deux premiers cartons.

Pour M. Poll, comme pour la Croatie et l'Australie, la Coupe du Monde s'est terminée à Stuttgart.

Verdict probable avec la VAR: ce cas n'est pas prévu dans le protocole d'application de la VAR. Il est donc possible que la vidéo n'ait rien changé.

En savoir plus sur:

Nos partenaires