Edinson Cavani sous la loupe (Vidéos)

26/04/17 à 14:06 - Mise à jour à 14:59

L'Uruguayen vient de prolonger son contrat avec le PSG, qui court désormais jusqu'en 2020. L'ancien napolitain aura réussi à s'imposer comme la solution numéro 1 en attaque après le départ d'Ibrahimovic à Manchester, avec 44 buts.

Edinson Cavani sous la loupe (Vidéos)

© REUTERS

Edinson Cavani a réussi à prendre son mal en patience. Lui qui a dû vivre dans l'ombre d'un certain Zlatan Ibrahimovic pendant plusieurs années, surtout quand il était décalé sur le côté gauche, aura magnifiquement pris les rênes de l'attaque parisienne cette saison, en totalisant pour l'instant 44 buts, toutes compétitions confondues.

"Sa signature est un signal majeur à l'heure où le Paris Saint-Germain entend, avec patience, stabilité et travail, montrer à tous ceux qui le portent dans son coeur sa détermination à regarder l'avenir avec des ambitions toujours plus fortes", a estimé Nasser Al-Khelaïfi à l'AFP.

L'époque napolitaine

Acheté par Naples à Palerme en 2010 contre 17 millions d'euros, "El Matador" devient rapidement le maître à jouer de son équipe en attaque et pèse sur les défenses. Il forme avec Lavezzi et Hamsik les dépositaires du jeu offensif des Azzurri. Cavani est un joueur efficace et marquera plus de 100 buts pour le club italien, en 3 saisons. Le trio de feu permet au club napolitain de se classer 3e en 2011 (et qualifie le club pour la Ligue des Champions, une première depuis 1990), 5e en 2012 (mais remporte la Coupe, avec un but de Cavani) et 2e du championnat en 2013. À noter qu'il parvient à inscrire un quadruplé en Europa League en septembre 2012 face au Dnipro, confirmant que le joueur est un habitué des buts multiples lors d'un match.

Un rôle différent au PSG

Arrivé à Paris en juillet 2013 contre un chèque de 64 millions d'euros (record pour la Ligue 1), l'Uruguayen inscrit 16 buts en championnat pour sa première année, et marque un doublé en finale de Coupe de la Ligue contre Lyon, qui permet au club parisien de soulever le trophée pour la 4e fois de son histoire. Paris est éliminé en quarts de finale de la Ligue des Champions face à Chelsea, compétition dans laquelle l'attaquant parisien marque 4 buts.

Lors de l'exercice 2014-2015, Edinson Cavani s'illustre en marquant 18 buts, et refait le même coup qu'en 2014 lors de la finale de la Coupe de la Ligue et marque le seul but de la finale de la Coupe de France face à Auxerre. À l'issue de la saison, il entre dans le club très fermé des 10 meilleurs buteurs de l'histoire du Paris Saint-Germain. En Ligue des Champions, nouveau coup d'arrêt au stade des quarts de finale pour le club de la capitale, mais Cavani inscrit tout de même 6 buts.

La saison suivante, l'ancien joueur de Palerme et de Naples parvient à inscrire 19 buts en Ligue 1, loin derrière Ibrahimovic (38), qui dynamite l'attaque parisienne à lui tout seul. Le PSG survole totalement la compétition et s'adjuge le championnat avec plus de 30 points d'avance sur Lyon et Monaco. Il ne marque que 2 buts lors de la campagne parisienne en Ligue des Champions, stoppée une nouvelle fois en quarts, contre City.

Edinson Cavani jouera plusieurs saisons dans une position qui n'a jamais été vraiment la sienne (décalé sur un côté de l'attaque, souvent à gauche) mais peut s'adapter à plusieurs compositions (grâce à une technique suffisante, un bon sens du but, un bon physique, une bonne défense et un excellent sens du jeu collectif). Sa position excentrée par rapport à la pointe d'attaque qu'est Ibrahimovic ne semble pas l'avoir perturbé, au vu des nombreux buts qu'il a pu marquer.

Le départ de Zlatan Ibrahimovic pour Manchester United cet été permet à Cavani de retrouver sa place de prédilection, dans l'axe de l'attaque. Après un début de saison compliqué, puis un quadruplé contre Guingamp en septembre, "El Matador" devient facilement le meilleur buteur du championnat, avec 31 buts marqués pour l'instant, à 4 matchs de la fin, et marque 8 buts en Ligue des Champions, alors que Paris est éliminé, cette fois-ci, au stade des huitièmes lors de la fameuse "remontada" contre Barcelone. On a beaucoup reproché à l'Uruguayen de gâcher un bon nombre d'occasions, mais les statistiques de cette saison parlent pour lui : 44 buts en 44 matchs.

La carrière d'Edinson Cavani s'écrit aussi brillamment avec sa sélection nationale. Avec un total de 38 buts en 91 rencontres, il est le 2e meilleur scoreur de l'histoire de la Celeste, derrière un certain Luis Suarez.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos