Dreux, ville sportive et racines d'Adrien Trebel

15/11/17 à 17:02 - Mise à jour à 17:02
Du Sport/Footmagazine du 08/11/17

C'est une cité dortoir perdue où le Front National a entamé son ascension, il y a trente ans. Un endroit où la crise du secteur industriel a laissé toute une génération dans la misère. Pourtant, Adrien Trebel et ses concitoyens sont fiers de leur Dreux.

À Dreux, personne ne l'avait senti arriver, la montée du Front National. À la fin de l'été 1983, pourtant, il prenait ses quartiers à la mairie. Les socialistes, au pouvoir depuis longtemps, n'avaient rien pu faire contre l'alliance du Rassemblement pour la République (RPR) et du Front National (FN). Dans un élan de patriotisme, des centaines d'habitants s'étaient regroupés devant la salle des fêtes, où le résultat officiel des élections était annoncé. Les slogans scandés étaient clairs : FN fascistes ! FN fascistes ! Mais il était trop tard.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Sport/Footmagazine bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Sportfootmagazine.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires