Diego Simeone : le visage de l'Atletico 2020

10/04/15 à 09:00 - Mise à jour à 09/04/15 à 11:03

Source: Sportmagazine

Les Colchoneros espèrent bien voir leur entraîneur argentin s'inscrire dans la durée à Madrid.

Diego Simeone : le visage de l'Atletico 2020

Diego Simeone, coach 2.0. © BELGA

Mardi prochain, l'Atletico Madrid dispute le match aller des quarts de finale de la Ligue des Champions contre le Real. Toutefois, les Colchoneros visent moins la qualification pour le tour suivant que la troisième place du championnat. Elle donne accès à la phase des poules de la Ligue des Champions et au jackpot qui va de pair. Or, il est vital pour le club, qui veut continuer à grandir et augmenter son budget d'année en année. Tout cela fait partie du projet Atletico 2020. D'ici là, le club madrilène veut se positionner sur les marchés internationaux, notamment en Chine, en Inde et aux Etats-Unis, afin d'y obtenir des rentrées supplémentaires. L'achat de 20 % des parts du club par le magnat chinois Wang Jianlin constitue un signal fort. C'est lui qui a exigé que Diego Simeone soit le visage de l'Atletico 2020. L'entraîneur argentin, dont le contrat arrive à terme en 2017, vient de resigner jusqu'à cette date.

Le président Enrique Cerezo estime qu'El Cholo personnifie les valeurs de l'Atletico : passion, engagement, noblesse et courage. Simeone, qui a lui-même porté le maillot des Rouge et Blanc de 1994 à 1997 et de 2003 à 2005, a parfaitement compris ce que devait être le football au stade Vicente Calderon : une défense intensive et des contres tranchants. Depuis son arrivée en décembre 2011, il a conquis tous les supporters. Ils étaient 5.000 à assister à sa présentation au poste d'entraîneur. C'est éloquent, d'autant que, coach débutant, il n'avait pas encore un palmarès très étoffé. Il avait été champion d'Argentine avec les Estudiantes de la Plata et avec River Plate puis il a préservé la modeste Catane de la rétrogradation en Serie B. Tout a changé à Madrid : sous sa direction, l'Atletico a enlevé l'Europa League, la Supercoupe d'Europe, le titre de champion d'Espagne et il a atteint la finale de la Ligue des Champions. Ces succès ont permis au club de vendre avec un gros bénéfice une série de joueurs, comme Radamel Falcao, cédé à l'AS Monaco pour 57 millions d'euros, Filipe Luis, vendu 25 millions à Chelsea, et Diego Costa, parti au même club pour 40 millions.

Simeone est également l'homme idéal pour faire accepter plus facilement aux supporters le déménagement au stade La Peineta. Cette arène a été inaugurée en 1994 et était destinée à l'athlétisme mais Madrid a ensuite loupé l'organisation des Jeux 2012, 2016 et 2020. Il a fallu occuper le complexe. L'Atletico en est devenu propriétaire en 2008. Après les travaux de rénovation nécessaires, la capacité de La Peineta va être portée à 72.000 spectateurs alors que le stade Vicente Calderon ne peut en abriter que 55.000. L'entrée sera baptisée du nom de Luis Aragones, l'entraîneur le plus titré de l'Atletico avec huit trophées. Los Colchoneros devraient intégrer leur nouveau stade en 2017.

Par Steve Van Herpe

Nos partenaires