Des origines belges pour le pénalty indirect de Messi et Suarez

15/02/16 à 16:39 - Mise à jour à 16:39

Dans le match opposant le FC Barcelone au Celta Vigo, un évènement rare a eu lieu. Celui-ci n'est ni la victoire 6-1 que les Catalans ont infligé à leur adversaire, ni le triplé de Luis Suarez. Un des buts a été inscrit sur un pénalty... indirect. Un geste imaginé par des Belges.

Des origines belges pour le pénalty indirect de Messi et Suarez

REUTERS/Albert Gea © REUTERS

Dans le cadre de la 24e journée du Championnat espagnol, le FC Barcelone recevait le Celta Vigo dimanche. Et alors que l'équipe catalane menait 3-1, un pénalty a été accordé aux Blaugranas à la 81e minute. Messi prend la balle et tout le monde s'attend à ce qu'il place le ballon au fond, d'un inévitable plein du pied. Les choses ne se sont pas passées comme prévu, puisque le Ballon d'Or en titre a effectué une petite passe pour Luis Suarez, qui suivait. L'Uruguayen marquait là son troisième but de la soirée.

Le Barça s'est finalement imposé facilement 6-1 mais le pénalty fait bien plus parler que le score fleuve.

"Ce geste était prémédité", selon Neymar qui a également ajouté que la passe lui était normalement destinée lors d'une interview en zone mixte. L'entraîneur catalan, Luis Enrique, y est allé de son petit commentaire sur cette action en conférence de presse d'après-match : "Je ne m'y risquerais pas, parce que je marcherais sans doute sur le ballon et je glisserais. Les joueurs essaient de prendre du plaisir et de faire profiter les fans d'une manière sportive et spectaculaire."

Une hommage légendaire ?

En 1982, Johan Cruijff avait déjà eu l'idée et la folie d'effectuer un pénalty en deux temps. En effet, alors qu'il portait la vareuse de l'Ajax Amsterdam, le légendaire Néerlandais avait décalé le ballon à son coéquipier Jesper Olsen qui lui avait remis. Johan Cruijff, était alors en fin de carrière, quatre ans après avoir quitté le fameux Barcelone. Il avait déclaré : "C'était à l'approche de Noël et nous voulions offrir un cadeau à nos fans". Il n'en faut pas plus pour que certains évoquent un hommage rendu par Messi et ses coéquipiers à la légende, atteinte d'un cancer.


Johan Cruyff - Penalty indirecto par vinylboy

Une création belge

Lors d'un match de qualification pour la Coupe du monde 1958, Rik Coppens avait tenté, avec André Piters, un pénalty indirect. Les Belges dominaient alors largement l'Islande, 6-1. Grâce à ce pénalty, entre autres, la rencontre a finalement été remportée par nos compatriotes, 8-3.

"Rik Coppens aimait tenter des choses qui feraient se lever les foules" a témoigné Théo van Rooy, ancien coéquipier, sur Fifa.com. L'action est à savourer dans la vidéo ci-dessous à partir de 2min35.

Des tentatives parmi d'autres

En novembre 2014, Leonardo et Kaio s'étaient essayés au geste avec la plus grande réussite. Les joueurs évoluaient pour le Jeonbuk Motors FC et affrontaient les Pohang Steelers en Corée du Sud.


A deux pour tirer un pénalty par football-fr

Mais attention, il vaut mieux effectuer un pénalty en deux temps en cas d'avance large au score ou de faible enjeu... Ce geste n'est effectivement pas évident.

Durant un match opposant Arsenal à Manchester City en octobre 2005, Robert Pirès et Thierry Henry avaient effectué un pénalty en deux temps. Celui-ci avait alors été raté d'une manière tout à fait ridicule. Les Gunners, qui menaient 1-0 lorsque Dennis Bergkamp s'est effondré dans la surface de réparation, avaient tout de même remporté la rencontre.


Robert Pires - Thierry_Henry Cocking Up A... par footballove

Quentin Droussin

Nos partenaires