De "sérieuses réserves" émises par l'UEFA face au projet de réforme de la Coupe du monde

16/05/18 à 16:29 - Mise à jour à 16:29

Source: Afp

L'UEFA a émis mercredi de "sérieuses réserves" face au projet du patron de la Fifa, Gianni Infantino, de réformer la Coupe du monde des clubs pour la passer de 7 à 24 clubs et de créér une Ligue mondiale des nations.

De "sérieuses réserves" émises par l'UEFA face au projet de réforme de la Coupe du monde

Gianni Infantino, Président de la FIFA © EFE

Le Conseil stratégique du football professionnel de l'UEFA qui réunit l'Association européenne des clubs (ECA), celle des Ligues professionnelles (EPFL) et le syndicat des joueurs (FifPro), autour du président de l'UEFA, le Slovène Aleksander Ceferin, s'est réuni mercredi à Lyon.

Ce Conseil a exprimé "à l'unanimité de sérieuses réserves quant au processus entourant les propositions de Coupe du monde des clubs de la Fifa et de Global Nations League, en particulier le calendrier précipité et le manque d'informations concrètes", a indiqué l'UEFA dans un communiqué.

Le Conseil a également souligné "la nécessité d'une procédure clairement définie, qui respecte les structures et les organes décisionnels existants et qui implique toutes les principales parties prenantes".

Ce Conseil stratégique comprend 17 membres dont Nasser Al-Khelaïfi, président du Paris-SG, et Ed Woodward, vice-président de Manchester United. Les deux clubs ont déjà participé à des réunions bilatérales avec Gianni Infantino qui leur a présenté son projet.

M. Infantino veut dépoussiérer la Coupe du monde des clubs qui serait organisée tous les quatre ans à l'automne, dès 2021, avec 24 clubs dont 12 européens. Organisée chaque année début décembre, la compétition regroupe actuellement sept clubs.

Autre idée: créer une Ligue mondiale des nations, sorte de mini Coupe du monde, qui regrouperait tous les deux ans huit sélections nationales.

Pour ce faire, Infantino assure qu'un groupe d'investisseurs (chinois, japonais, saoudiens) garantirait jusqu'à 25 milliards USD (20,9 milliard d'euros) de revenus pour les deux compétitions, autant de revenus qu'il promet de redistribuer aux clubs et aux fédérations.

Mais l'EPFL comme l'ECA et le Forum mondial des Ligues (WLF) ont manifesté leur mécontentement face à de l'absence de concertation. Ils estiment également que les deux projets d'Infantino déséquilibreraient à la fois le calendrier et l'équilibre compétitif des compétitions nationales.

En savoir plus sur:

Nos partenaires