Cristiano Ronaldo : mi-homme, mi-machine

28/10/15 à 10:00 - Mise à jour à 27/10/15 à 17:00

Source: Sportmagazine

Ce mois-ci, Cristiano Ronaldo a reçu le Soulier d'Or récompensant son titre de meilleur buteur de la saison européenne 2014-2015. Buteur hors-pair, le Portugais est également un athlète extraordinaire.

Cristiano Ronaldo : mi-homme, mi-machine

Cristiano Ronaldo, l'homme-machine. © SFM

Madrid, Hôtel Westin Palace, la cérémonie de remise du Soulier d'Or européen est sur le point de commencer. Vainqueur avec 48 buts inscrits, Cristiano Ronaldo se fait attendre. Les dizaines d'invités et de journalistes présents sur place trépignent d'impatience.

Lorsque le Portugais arrive enfin et monte sur le podium pour recevoir le trophée, un détail saute aux yeux: sa peau a l'allure de quelqu'un qui vient de prendre un coup de soleil. Qu'il est très soucieux de son apparence, ce n'est pas un secret. A l'époque où il jouait à Manchester United, Wayne Rooney s'en était déjà aperçu.

Dans son autobiographie, la star anglaise révèle que Ronaldo avait installé un miroir dans l'armoire de son vestiaire à Old Trafford, et qu'il passait de longues minutes à s'y regarder. Son habitation à Cheshire était truffée de miroirs également. " Je vérifie toujours si je suis bien coiffé avant de sortir ", avait déclaré le Portugais à l'époque.

A Manchester, Ronaldo a été un moment l'équipier de Diego Forlán, autrefois le fier propriétaire d'un impressionnant sixpack. Il n'a pas fallu longtemps pour que le jeune Cristiano s'intéresse aux méthodes utilisées par l'attaquant uruguayen pour développer ses abdominaux. " J'étais surpris ", a raconté Forlán. " Ronaldo était encore très jeune, mais il se souciait déjà de l'entretien de son corps, qui allait devenir son instrument. Nous nous entendions bien, c'est un bon gars. "

Des rumeurs ont alors commencé à circuler, sur les méthodes de CR7, qui ne cadraient plus avec la réalité. Ainsi, on a un moment prétendu qu'il faisait 3.000 abdos. José María Aznar, l'ancien premier ministre espagnol, a même plaisanté à ce sujet: " Je fais des exercices tous les jours, mais je ne parviens jamais à dépasser les 600 abdos. "

Des jambes à 100 millions d'euros

Il est exact, cependant, que Ronaldo paie aujourd'hui certains excès d'autrefois. Des coéquipiers ont raconté qu'à ses débuts au Real Madrid, il utilisait chaque temps de repos pour s'adonner à des exercices, même lorsqu'il regardait la télé, couché sur son lit. Lorsque José Mourinho était l'entraîneur du Real, le préparateur physique Rui Faria a dû mettre le frein à main: plus d'exercices d'abdominaux pour CR7.

Selon Faria, il n'y avait plus aucun équilibre entre les muscles du ventre et du dos, avec le risque de maux de dos que cela entraînait. Dans la salle de fitness, il pouvait continuer à s'exercer, mais avec des poids inférieurs.

On raconte qu'au début de sa carrière, au Sporting du Portugal, il avait fait passer le poids maximum d'un engin destiné à renforcer les jambes, de 250 à 400 kg. Il n'avait encore que 17 ans. Il avait déjà, en lui, cette volonté d'atteindre une perfection presque divine. Cultiver son corps a toujours été une obsession, il a fait de son corps une machine.

Lorsque deux artistes, mandatés par le musée de cire Madame Tussaud, ont composé le modèle du footballeur idéal, ils ont pris les yeux de Xavi, le pied gauche de Messi et les jambes de... Ronaldo. On ne s'étonnera pas, dès lors, que le Real Madrid a fait assurer les deux jambes de son joueur-vedette pour 100 millions d'euros.

2005-2015: les vainqueurs du Soulier d'Or

2005-2006 Luca Toni (Fiorentina) 31 buts

2006-2007 Francesco Totti (AS Rome) 26 buts

2007-2008 Cristiano Ronaldo (Manchester United) 31 buts

2008-2009 Diego Forlán (Atlético Madrid) 32 buts

2009-2010 Lionel Messi (Barcelone) 34 buts

2010-2011 Cristiano Ronaldo (Real Madrid) 40 buts

2011-2012 Lionel Messi (Barcelone) 50 buts

2012-2013 Lionel Messi (Barcelone) 46 buts

2013-2014 Luis Suárez (Barcelone) / Cristiano Ronaldo (Real Madrid) 31 buts

2014-2015 Cristiano Ronaldo (Real Madrid) 48 buts

Par Steve Van Herpe

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à Cristiano Ronaldo dans votre Sport/Foot Magazine

En savoir plus sur:

Nos partenaires