Corruption: 1ère apparition publique de Nasser Al-Khelaïfi depuis sa mise en cause

19/10/17 à 09:52 - Mise à jour à 09:52

Source: Afp

Nasser Al-Khelaïfi, le président du Paris SG, qui n'était plus apparu en public depuis sa mise en cause par la justice suisse dans une affaire de corruption présumée, était à Anderlecht mercredi pour assister au match de Ligue des champions contre le club belge (4-0), a constaté un journaliste de l'AFP.

Corruption: 1ère apparition publique de Nasser Al-Khelaïfi depuis sa mise en cause

Nasser Al-Khelaifi (président du PSG) était présent au stade Constant Vanden Stock pour assisté au match. © AFP

Le Qatari a été vu aux alentours de 19h00 aux abords du terrain du stade Constant Vanden Stock, peu après l'arrivée du bus des joueurs parisiens, et a pris places en tribunes pour assister à la victoire du PSG.

Il est visé par la justice suisse pour "soupçon de corruption privée, d'escroquerie, de gestion déloyale et de faux dans les titres", dans le cadre de l'acquisition des droits des Coupes du monde 2026 et 2030 par beIN Média, groupe dont il est le patron.

Il est brièvement apparu aux côtés du directeur général délégué du PSG, Jean-Claude Blanc, avant de s'engouffrer dans les entrailles du stade, suivant ainsi les joueurs stars du club, notamment Kylian Mbappé et Neymar, moins de deux heures avant le coup d'envoi du match.

Après la rencontre, l'expérimenté milieu de terrain du PSG Thiago Motta, interrogé sur l'état d'esprit de son président, a répondu: "très bien, comme toujours. Il est proche de l'équipe, ça fait du bien au groupe de l'avoir à nos côtés."

Interrogé samedi au sujet de son président, l'entraîneur du PSG, Unai Emery, avait expliqué que "le président parle de manière constante avec Antero (Henrique)", le directeur sportif, présent mercredi à Anderlecht. "J'ai à tout moment les informations, il m'avait dit qu'il serait avec nous pour le match de mercredi", avait exposé l'entraîneur basque.

L'avocat de Nasser Al-Khelaïfi a annoncé mercredi à l'AFP que le président de beIN Media et du PSG sera entendu le 25 octobre par la justice suisse à Berne. Selon l'avocat, il "conteste toute corruption et réserve ses explications aux magistrats", et avait "souhaité être rapidement entendu à sa demande par le ministère public de la confédération suisse (MPC)".

Nos partenaires