Conceição: "Si ça ne va pas à l'entraînement, je remballe tout le monde à la maison"

03/05/17 à 14:10 - Mise à jour à 04/05/17 à 12:04

Source: Sportmagazine

Sergio Conceição a mué le FC Nantes, abonné aux dernières places, en équipe moyenne. Il explique ses méthodes à France Football.

Conceição: "Si ça ne va pas à l'entraînement, je remballe tout le monde à la maison"

Conceição semble vouloir s'inscrire dans la durée au FC Nantes. © BELGAIMAGE

En Belgique, on sait depuis longtemps que Sergio Conceição (42 ans) est spécial. Joueur, il avait son caractère et manifestement, il emploie des méthodes uniques depuis qu'il est entraîneur. Après des passages anonymes dans plusieurs clubs portugais, il fait maintenant impression au FC Nantes, où il vient de rempiler pour deux ans, au grand dam du Standard qui songeait à lui pour remplacer Aleksandar Jankovic.

La semaine dernière, Conceição a accordé une longue interview à France Football. Il y explique à quoi ressemble désormais une journée de travail au FC Nantes. " Être joueur professionnel, pour moi, ce n'est pas la séance, la douche et retour à la maison pour faire je ne sais quoi. C'est une journée de travail semblable comme pour la plupart des gens... - S'ils viennent le matin au petit-déjeuner, ce n'est pas pour les embêter mais pour leur apporter quelque chose... - Logiquement, après le petit-déjeuner, c'est vidéo et ensuite tout peut se passer. On peut commencer la séance ou parler entre nous. Un joueur peut prendre la parole et ouvrir une discussion. Cela peut durer deux heures et, dans ce cas, on va sur le terrain plus tard. Faut sentir les choses. Une journée de travail, c'est du feeling, ça se nourrit de plein de choses. On essaie de ne pas tomber dans la routine. "

À l'entraînement, le Portugais est parfois impulsif. " Quand, au bout de vingt minutes, je vois que ça ne répond pas, j'arrête et je donne rendez-vous pour le lendemain. Joueur, j'ai vécu ça, ces moments où ça ne répond pas parce que la fatigue, parce que la tête à l'envers. Stop ! Tout le monde à la maison. "

Par Steve Van Herpe

Nos partenaires