Club Bruges - AEK : que valent les Grecs ?

17/08/17 à 12:00 - Mise à jour à 16/08/17 à 15:10

Source: Sportmagazine

L'AEK Athènes, repêché comme le Club en Europa League, peut-il être un danger pour les Blauw en Zwart ?

Club Bruges - AEK : que valent les Grecs ?

Petros Mantalos et l'AEK Athènes n'ont rien pu faire face au CSKA Moscou. © Sputnik

Les dieux de l'Olympe ne semblent plus apprécier l'AEK Athènes. Il n'a plus gagné le titre depuis 1994 et a dû se contenter de la coupe en 2011 et 2016. Le club, fondé en 1924, a terminé le dernier championnat en quatrième place, à bonne distance de l'Olympiacos, le champion, mais il a fait impression dans les play-offs à quatre pour le second billet en CL, dominant le PAOK, le Panathinaikos et Panionios.

Il a toutefois trébuché contre le CSKA Moscou au troisième tour préliminaire de CL: 0-2 et 1-0. Or, il misait tout sur le bal des champions et avait effectué ses emplettes en conséquence, engageant notamment l'avant belge Viktor Klonaridis (25 ans, ex-Lens) et l'avant grec Georgios Giakoumakis (22 ans). Blessé, ce dernier ne jouera pas contre le Club Bruges. Marko Livaja, un Croate de 23 ans également transféré cet été, le remplacera. Il a marqué cinq buts à Las Palmas la saison passée mais s'est surtout distingué en agressant Marcos Llorente (Alavés), ce qui lui a valu cinq matches de suspension. Il est explosif dans la vie comme dans le rectangle... Le Portugais Hugo Almeida, âgé de 33 ans, est un des plus connus du noyau mais est sur la pente descendante.

Autre nom connu, Dmytro Chygrynskiy, le défenseur ukrainien de 30 ans qui a jadis signé au Barça. Il forme un duo expérimenté avec l'international bosnien Ognjen Vranjes (27 ans). Dans l'entrejeu, l'international suédois Jakob Johansson (27 ans), un box-to-box, veille à l'équilibre général mais il a aussi un excellent passing. Toulouse et Las Palmas le convoitaient. À surveiller aussi, dans la deuxième ligne, Petros Mantalos (25 ans), le soutien d'attaque. Dans un bon jour, le capitaine grec est capable de tout mais il néglige parfois ses tâches défensives.

Une chose est sûre : le président Dimitris Melissanidis vient d'annoncer la construction d'un stade, l'Agia Sophia Stadium, d'une capacité de 31.500 sièges. Coût: 80 millions. L'argent est donc le bienvenu du côté d'Athènes.

Par Steve Van Herpe

Nos partenaires