Cinq anecdotes que vous ne saviez pas encore sur Neymar

04/08/17 à 14:17 - Mise à jour à 14:17

Source: Afp

Tout ou presque a été dit sur Neymar, le footballeur, dont les exploits sont régulièrement décortiqués par les fans et les spécialistes. Voici cinq anecdotes un peu moins connues sur le Brésilien qui s'est engagé cinq ans avec le Paris SG.

Cinq anecdotes que vous ne saviez pas encore sur Neymar

© ISOPIX

Quand les dieux vaudous lui sont venus en aide

L'histoire ne retient souvent que la fin. Surtout quand elle est belle. Mais l'épopée du Brésil aux JO de Rio, où Neymar, capitaine de cette seleçao, a réussi à ramener le seul titre qui manquait aux Auriverde, ne s'est pas faite sans accroc. Les débuts du Brésil dans cette compétition avaient été cauchemardesques, et la seleçao au bord de l'élimination dès le premier tour. La star adulée ne l'était alors plus vraiment et le divorce n'était pas loin d'être prononcé avec ses supporteurs.

C'est alors que les dieux vaudous sont entrés en piste. Un adepte des religions afro-brésiliennes, Helio Sillman, avait en effet décidé d'invoquer, dans un rituel antique appelé "macumba", le dieu Odum de la force, pour attirer sur Neymar les 'bons fluides' pour lui redonner l'envie de se donner à fond", avait-il expliqué à l'époque à l'AFP.

Résultat: le Brésil écrase le Danemark (4-0) et sort in extremis indemne du premier tour. Les "fluides" vaudous qui suivent sans doute Neymar jusqu'à la fin: le prodige inscrit le tir au but victorieux face à l'Allemagne en finale.

Un fêtard à Paris

Il ne s'en est jamais caché. Dans la plus pure tradition brésilienne, Neymar aime faire la fête, et ne s'en prive pas.

"J'ai 24 ans. J'ai mes défauts. Je ne suis pas parfait. J'aime sortir et m'amuser avec mes amis. Pourquoi ne devrais-je pas sortir et faire la fête?... C'est ma vie privée. Sur le terrain je donne toujours tout ce que j'ai", avait-il expliqué l'année dernière.

Paris, ville des Lumières, devrait pouvoir assouvir ce genre de désir. L'un de ses illustres prédécesseurs au Paris SG, Ronaldinho, avait su profiter à plein, peut-être parfois un peu trop, des douceurs de la nuit parisienne. Neymar est prévenu...

Un trio insolite

Que peuvent bien avoir en commun, en plus de leur déconcertante aisance balle au pied, trois des plus grandes stars de la planète football, Neymar, Tevez et Critiano Ronaldo? Une date: le 5 février.

Que se passe-t-il ce jour-là? Et bien ces trois joueurs font exactement la même chose: ils soufflent leurs bougies d'anniversaire. L'Argentin Tevez, né en 1984, l'a fait seul pendant un an, suivi par Ronaldo en 1985. Le petit dernier Neymar partage depuis 1992 ce rituel commun. Le 5 février a peut-être quelque chose de spécial car ces trois verseaux ont été bénis par les dieux du foot.

Une ascension virtuelle

Neymar vient de gravir l'Everest du classement des joueurs les plus chers du monde, avec 222 millions d'euros au compteur, loin devant Paul Pogba, son second (105 millions d'euros).

Mais sur les réseaux sociaux, il lui reste encore de la marge. Son audience n'est pas anodine, avec 30,5 millions de followers sur twitter, 58 millions d'amis sur Facebook et 78 millions sur Instagram (176 millions au total). Tout à fait honorable pour une star de ce calibre, qui le place d'ailleurs loin devant son ex-coéquipier Lionel Messi. Mais la star incontestée sur la place virtuelle reste Cristiano Ronaldo avec 282 millions de followers si l'on combine les trois réseaux sociaux.

Son arrivée au Paris SG devrait peut-être doper un peu ses chiffres. Un challenge de plus pour le Brésilien.

Entre les Iles Marshall et Les Palaos

Le coût astronomique de son transfert, 222 millions d'euros versés par le Paris SG --et encore sans les charges, ce qui pourrait faire grimper la facture à près de 300 millions d'euros-- permet toutes les comparaisons les plus inédites.

Si le Brésilien était un pays avec un budget de la taille de son transfert, il se classerait à la 206e place des nations selon le classement de l'ONU, coincé entre les Iles Marshall et les Palaos.

En savoir plus sur:

Nos partenaires