Chucky, la star du Mexique

27/06/18 à 12:00 - Mise à jour à 26/06/18 à 15:04

Après des débuts remarqués au PSV, le Mexicain Hirving Lozano (22 ans) brille en Coupe du monde. Nous sommes partis à la découverte de ses racines à Mexico et à Pachuca. Extrait.

Chucky, la star du Mexique

Hirving Lozano après son but face à la Mannschaft. © BELGAIMAGE

Le PSV a payé Hirving Lozano très cher mais les sommes entendues au Mexique et aux Pays-Bas ne concordent pas. Chez nos voisins, on parle de huit millions d'euros, montant qui peut grimper à 12 millions avec les bonus. À Pachuca, on nous a parlé de vingt millions. "La vérité doit être entre les deux", rigole Marco Garces, directeur technique de Pachuca, qui a disputé 220 matches du championnat mexicain. "Nous ne connaîtrons le prix exact que plus tard car il peut varier en fonction de certaines conditions." En cas de revente, Pachuca touchera en tout cas un très beau pourcentage de la somme de transfert.

Garces nous parle des plus de 300 écoles de football que Pachuca possède dans tout le Mexique, dans le reste de l'Amérique centrale et au sud des Etats-Unis. "Pas moins de 70.000 enfants suivent notre programme et les meilleurs viennent à Pachuca. Nous avons 200 internes. Nous nous occupons d'eux, il y a même des prêtres et des psychologues à leur service. Nous avons de grosses responsabilités. Cela nous coûte beaucoup d'argent mais, au cours des quatre dernières années, nous avons vendu des joueurs pour cent millions d'euros. C'est donc rentable."

Selon le DT, Pachuca s'intéresse particulièrement aux ailiers. "C'est pourquoi je trouve que Chucky est un joueur formidable. Ici, on aime les ailiers. Toutes nos équipes jouent en 4-2-3-1. Les ailiers sont imprévisibles, géniaux, ils peuvent faire basculer un match. Chucky est un exemple formidable pour les autres. Il veut toujours aller de l'avant, ne donne jamais une passe en retrait, n'a pas peur et prend ses responsabilités. Il veut toujours avoir le ballon et aller au but. Il a marqué lors de son premier match sous le maillot de Pachuca, lors de sa première rencontre avec l'équipe nationale et la première fois qu'il a joué avec le PSV. Il est toujours là au bon moment. La star du football mexicain, c'est lui."

Par Marco Timmer, au Mexique

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à Hirving Lozano dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires