Chelsea déçoit Conte

07/09/17 à 10:00 - Mise à jour à 05/09/17 à 16:49
Du Sport/Footmagazine du 06/09/17

Les clubs anglais font des folies sur le marché des transferts. Chelsea ne fait pas exception mais Antonio Conte n'a pas obtenu les joueurs qu'il voulait.

Chelsea déçoit Conte

Antonio Conte peut-il refaire de Chelsea une équipe championne ? © AFP

En déclarant qu'il fallait améliorer la qualité du noyau cet été, Antonio Conte a ouvert la porte aux spéculations. Kylian Mbappé, Romelu Lukaku, Andrea Belotti, Sergio Agüero, Paulo Dybala, Fernando Llorente, tous ont été cités à Londres. Finalement, Alvaro Morata, un réserviste du Real, a été transféré. Un bon attaquant, certes, qui a bien débuté, avec deux buts et deux assists, mais quand même : aux yeux des supporters, ce n'était pas un grand nom.

Pas plus que Danny Drinkwater. C'est un travailleur dans l'entrejeu, un international anglais aussi, mais l'année passée, les duels de Leicester City contre le Club Bruges n'ont pas révélé une classe exceptionnelle. L'ancien joueur de Manchester United, âgé de 27 ans, a atteint le banc des Red Devils une seule fois, avec difficulté. Il n'est pas un Paul Pogba, Bernardo Silva ou un Kevin De Bruyne. Davide Zappacosta, l'arrière droit venu du Torino la semaine dernière, n'est pas non plus une star. Alex Sandro, Kyle Walker, Dani Alves... Voilà ceux que Stamford Bridge espérait. Mais Zappacosta ? L'international italien est aussi peu connu que le Basque CésarAzpilicueta, qui a perdu sa place la saison passée au profit de Victor Moses.

En plus de la bagarre avec Diego Costa, il y a eu Ross Barkley, qui a eu peur de Londres en dernière minute et a décidé de rester à Everton plutôt que de lutter pour une place dans la capitale, bien que les clubs et le joueur aient trouvé un accord. Bref, malgré le titre, Conte n'a pas vécu un mercato plaisant.

Les supporters n'en sont pas moins confiants : Conte va bien réussir, comme la saison précédente, quand il a conduit au titre une équipe qui avait été dixième de l'exercice préalable. Les personnes plus critiques voient dans l'absence des noms figurant sur la liste A et même sur la B de Conte la confirmation d'une grande frustration. Stamford Bridge n'est plus régi par le coeur (et l'argent de Roman Abramovitch), mais par le sens de l'économie. Cette politique élargit le gouffre séparant Chelsea de Manchester, qui semble posséder plus de talent, et même de Tottenham.

La vérité doit se situer quelque part au milieu. Les supporters anglais aiment les noms connus et Chelsea n'a jamais été aussi peu dépensier. Le club a effectué 56 transactions, dans les deux sens, qu'il s'agisse de locations ou de transferts définitifs. Les cinq nouveaux les plus connus (Morata, Drinkwater et Zappacosta mais aussi AntonioRüdiger, le défenseur central de l'AS Rome, et Tiemoué Bakayoko, le médian de l'AS Monaco) ont coûté, ensemble 200 millions d'euros. Certes, le prix ne constitue pas une garantie de prestations mais il y a quand même un lien. En plus, le club met un demi-milliard de côté pour le nouveau Stamford Bridge, qui sera normalement inauguré en 2021 et aura une capacité de 60.000 places. Ce n'est pas que Roman soit devenu avare mais les transferts sont-ils suffisants aux yeux d'Antonio ? Réponse en mai.

Par Peter t'Kint

Nos partenaires