Champions League : Retrouvailles entre Buffon et Casillas

22/02/17 à 10:10 - Mise à jour à 10:33

Source: Sportmagazine

Les deux gardiens se retrouvent pour une 9e confrontation à l'occasion de Porto-Juventus, tandis que s'affrontent Séville et Leicester City, les pires attaques de la compétition. Sport/Foot Magazine fait le point sur les rencontres du mercredi 22 février.

Champions League : Retrouvailles entre Buffon et Casillas

Buffon et Casillas après le match Real Madrid-Juventus en 2013. © BELGAIMAGE

Un match, deux légendes

C'est toujours un plaisir d'assister au duel à distance entre Buffon et Casillas. Sauf que, cette fois-ci, le gardien espagnol porte les couleurs de Porto. Cette confrontation a déjà eu lieu 8 fois et les deux portiers sont à égalité : 3 victoires chacun et 2 égalités !

Malgré la rivalité Juventus-Real et Italie-Espagne, les deux monuments se sont toujours respectés. Quelques semaines après le tirage au sort des huitièmes, l'UEFA a publié un tweet qui mettait les deux hommes en opposition. Iker a alors demandé à Buffon : "Qu'en penses-tu ? Pour moi tu es le meilleur !". Gigi a répondu : "Je ne choisis pas, nous sommes les meilleurs".

Et pourtant, l'Italien a beaucoup à envier à l'Espagnol à l'échelle européenne. Malgré deux finales, Buffon n'a jamais remporté la coupe aux grandes oreilles, contrairement à Casillas qui l'a gagnée à trois reprises avec la Casa Blanca (2000, 2002, 2014).

Quoi qu'il en soit, il ne sera pas facile pour Porto de déranger la Vieille Dame, toujours invaincue dans la compétition, avec seulement 2 buts encaissés, ce qui en fait le meilleur rempart avec l'Atlético Madrid. La défense italienne est réputée pour être rigide. Mais les Bianconeri devront peut-être se passer de Barzagli et Chiellini, incertains malgré leur présence dans le groupe. Heureusement que la formation turinoise peut compter sur sa large panoplie de défenseurs centraux avec Bonucci, Benatia et Rugani.

Higuaín célébrant son but contre Palerme.

Higuaín célébrant son but contre Palerme. © AFP

Quand on regarde les statistiques, les Portugais n'ont pas de quoi rougir face aux hommes d'Allegri, avec 3 buts encaissés. Les deux équipes se valent également au niveau offensif. Les Dragons ont marqué à 9 reprises, dont 4 grâce à André Silva. L'Argentin Gonzalo Higuaín a été, lui, auteur de 3 réalisations sur les 11 de la Juve. L'attaquant de 29 ans est le meilleur buteur de Serie A avec 19 unités.

Si la Vieille Dame est favorite, Porto est invaincu en championnat depuis le 28 août 2016, mais a perdu contre Leicester City en CL entre-temps. Une victoire à domicile est impérative si le club portugais espère une qualification car aucune équipe n'a gagné au Juventus Stadium cette saison.

Les pires attaques s'affrontent

Séville fait son grand retour en huitième de finale de la Champions League dont il était absent depuis 2010. La situation est tout à fait différente pour son adversaire Leicester City, qui atteint le tableau final pour la première participation de son histoire à la C1.

Les deux équipes n'ont inscrit que 7 buts pendant la phase de groupes. Défensivement, c'est un peu mieux : les Sévillans ont pris 3 buts, les hommes de Ranieri en ont concédé 6, dont 5 face à Porto, alors que la première place était déjà assurée.

Le parcours de Leicester est cependant beaucoup moins reluisant en Premier League. 17e avec un tout petit point d'avance sur Hull City, les Foxes sont au bord de la relégation. Heureusement qu'un excellent Riyad Mahrez est là pour redonner des couleurs au club en Champions League, avec 4 réalisations à son actif.

Mahrez contre Derby County en FA Cup.

Mahrez contre Derby County en FA Cup. © BELGAIMAGE

Inversement, tout va bien en championnat pour Séville, 3e à 2 points du Barça. Les Espagnols peuvent compter sur Ben Yedder, qui a frappé 8 fois en Liga et 2 fois en C1.

Les deux clubs ont l'occasion d'écrire l'histoire. Leicester City l'a déjà fait, mais peut encore ajouter quelques pages. Les Andalous, eux, n'ont atteint les quarts qu'une seule fois, il y a un peu moins de 60 ans, et avaient chuté face au Real Madrid.

Par Lorenz Blanco (st.)

Nos partenaires