"C'est mémorable pour tout le monde" selon Shakespeare

15/03/17 à 08:50 - Mise à jour à 08:50

Source: Belga

Leicester s'est qualifié mardi pour les quarts de finale de la Ligue des Champions en venant à bout de Séville (2-0) après avoir perdu l'aller (2-1). "C'est mémorable pour tout le monde. Les supporteurs et les joueurs ont été incroyables ce soir", a commenté Craig Shakespeare, entraîneur des 'Foxes'.

"C'est mémorable pour tout le monde" selon Shakespeare

Craig Shakespeare, coach des "Foxes" © AFP

"J'ai été impressionné car les joueurs ont gardé leur calme, contre une des meilleures équipes d'Europe, tout en conservant leur côté compétitif. La victoire de Liverpool a remis tout le monde en confiance."

Leicester a pu compter sur le soutien de ses supporters, qui ont parfaitement joué leur rôle de douzième homme. "Nous savons que quand le stade est comme ça, il peut soulever les joueurs. Et quand nous jouons comme ça, nous pouvons soulever les foules."

Pour sa première participation le club se retrouve dans le top-huit de la Ligue des Champions. "On sait qu'il va y avoir des superbes équipes en quarts de finale. On est peut-être l'équipe surprise mais on est ici par le mérite. Nous devons être conscients de nos forces. Vous avez pu les voir en abondance ce soir, en terme de volonté notamment."

Shakespeare a remplacé il y a quelques semaines Claudio Ranieri, l'homme qui a mené les 'Foxes' à un incroyable titre de champions d'Angleterre. "Claudio sera toujours adoré ici et c'est la performance du match aller, quand Claudio était aux commandes, qui a permis le résultat de ce soir."

Jorge Sampaoli, entraîneur de Séville, était déçu du résultat, pas de la prestation des siens. "Nous avons eu le contrôle en seconde période. Je suis ravi de la façon dont ça s'est passé étant donné les circonstances difficiles du match. C'est trop tôt pour parler d'échec. Je suis fier de mon équipe, on n'a jamais arrêté même après l'exclusion. On a essayé à fond. Je suis sûrement responsable car je suis l'entraîneur."

Séville aurait pu forcer les prolongations, mais N'Zonzi a manqué un penalty à dix minutes du terme. "Les choses auraient pu être différentes si on avait eu un autre tireur mais nous sommes allés avec celui que nous avions sur le terrain."

Nos partenaires