Boca Juniors et Tevez champions d'Argentine

02/11/15 à 11:58 - Mise à jour à 11:58

Source: Sportmagazine

Quatre ans après son dernier titre, Boca Juniors, le club le plus populaire d'Argentine vient d'être à nouveau sacré champion. Plongée dans le monde boquense.

Boca Juniors et Tevez champions d'Argentine

Les joueurs de Boca Juniors célèbrent leur titre. © BELGAIMAGE

Le 13 juillet dernier, Buenos Aires traversait péniblement son hiver austral. Les Argentins et la grisaille n'ont jamais vraiment été amis. Il fallait pourtant plus que ce lundi soir venteux pour refroidir les supporters de Boca Juniors, venus en masse garnir la Bombonera pour revoir Carlos Tévez, enfant du club, de retour chez lui après 11 années passées à l'étranger, au Brésil (Corinthians), en Angleterre (West Ham, Manchester United, Manchester City) et en Italie (Juventus Turin).

Quelques mots d'amour et deux/trois baisers sur la pelouse plus tard, Carlitos, numéro 10 dans le dos, quitte déjà l'arène. Cette présentation "à l'européenne", en grandes pompes, n'est pas le genre de la maison en Argentine. Mais le retour de Tévez est, dans un championnat pauvre à tout point de vue, une anomalie : récent finaliste de la Copa América et de la Ligue des Champions et double champion d'Italie avec la Juve, l'Apache est, à 31 ans, dans la forme de sa vie.

Les Turinois voulaient à tout prix le prolonger, Diego Simeone, quant à lui, rêvait d'en faire le buteur de son Atlético Madrid, mais les millions d'euros des cadors européens n'ont rien pu faire face au désir du joueur de reporter le maillot de son club de coeur : Boca. "Ici, c'est chez moi, justifiait-il en conférence de presse. Peu importe les autres offres, revenir était mon rêve depuis le jour où je suis parti. Je veux faire ce que j'avais fait avant de m'en aller : gagner des titres et battre River."

Quelques mois plus tard, le "joueur du peuple" a déjà gagné son pari : Boca Juniors s'est imposé au Monumental contre River Plate (1-0, 24e journée), l'ennemi juré, et vient d'être sacré champion d'Argentine pour la première fois depuis quatre ans. Une éternité pour des supporters habitués depuis toujours à fêter des titres. Et des héros.

Par Léo Ruiz, à Buenos Aires

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à Boca Juniors dans votre Sport/Foot Magazine

En savoir plus sur:

Nos partenaires