Battu au Panathinaïkos 2-1, Bruges peut s'en mordre les doigts (vidéo)

29/07/15 à 11:30 - Mise à jour à 11:30

Source: Belga

Réduits à dix juste avant la mi-temps, les Grecs du Panathinaïkos ont réussi à piéger les Brugeois, peu inspirés après la pause. Les Blauw en Zwart ont été incapables de profiter de leur supériorité numérique et voient déjà une mini-crise se profiler à l'horizon.

Battu au Panathinaïkos 2-1, Bruges peut s'en mordre les doigts (vidéo)

Laurens De Bock et ses coéquipiers ont raté l'occasion de se racheter après un faux départ en championnat © BELGA

Furieux, Michel Preud'homme ne comprenait tout simplement pas à l'issue de la rencontre comment ses joueurs avaient pu laisser filer la victoire. "C'est inacceptable, je suis de très mauvaise humeur",a-t-il déclaré pour le site internet du Club. Le déroulement du match ne peut pas lui donner tort, tant les Brugeois ont joué avec leur bonheur, surtout en première mi-temps.

Il n'a fallu que dix minutes au tenant de la Coupe de Belgique pour trouver la faille dans la défense grecque. Hans Vanaken réussit en effet un petit numéro dans un coin du rectangle, avant de centrer parfaitement du gauche pour Boli Bolingoli qui n'avait plus qu'à avancer sa tête: 0-1. Vanaken s'illustra encore 3 minutes plus tard, mais cette fois en ratant une occasion unique offerte sur un plateau d'argent par Victor Vazquez. Le Pana tanguait, mais retrouva ensuite ses esprits. Il hérita même d'un penalty à la 34e suite à une faute de Brandon Mechele sur Nikolaos Karelis. Sébastien Bruzzese détourna cependant du pied l'envoi de Marcus Berg. Mais l'ancien attaquant d'Hambourg se racheta 3 minutes plus tard en égalisant de la tête (1-1) sur un centre de Sotiris Ninis. Coup dur pour les Grecs juste avant la mi-temps, une agression de Sergio Sanchez sur Abdoulaye Diaby étant sanctionnée d'un carton rouge par l'arbitre russe Vladislav Bezborodov qui avait d'abord adressé un carton jaune au défenseur espagnol. Du coup, Bruges reprit le dessus, mais Diaby tira en plein sur le gardien Stefanos Kotsolis à la 45e. Bruges domina à la reprise, mais sans marquer, l'arbitre refusant un penalty au très remuant Diaby qui perdit ensuite un duel avec Kotsolis (61e). Une faute de main de Bolingoli relança toutefois le Pana à la 63e, Karelis se montrant plus précis que Berg malgré une bonne détente de Bruzzese. Avec Tom De Sutter en renfort devant, Bruges tenta jusqu'au bout, mais en vain, de rétablir l'égalité au marquoir.

Au vu du déroulement de la rencontre, on devait assurer notre qualification aujourd'hui à 80%. Maintenant, j'estime que notre chance tourne entre 40 et 50%." Preud'homme était déçu, mais pas abattu. Le Club Bruges, grâce à son but à l'extérieur, a encore des chances de se qualifier. Il faudra pour cela s'imposer au Jan Breydelstadion au match retour du 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions et surtout stopper l'hémorragie qui mine le début de saison des Blauw en Zwart.

Le résumé vidéo Panathinaïkos-FC Bruges (2-1)

En savoir plus sur:

Nos partenaires