Barnsley suspend l'entraîneur adjoint Tommy Wright

29/09/16 à 09:55 - Mise à jour à 09:52

Source: Belga

Barnsley (D2 anglaise) a annoncé mercredi soir avoir suspendu de ses fonctions son entraîneur adjoint Tommy Wright, dont le nom a été révélé par le Daily Telegraph comme faisant partie des managers connaissant la pratique de contournement des règles en matière de transferts contre rétribution.

Barnsley suspend l'entraîneur adjoint Tommy Wright

Paul Heckingbottom, manager de Barnsley, et Tommy Wright, l'entraîneur adjoint. (mai 2016) © REUTERS

Selon le quotidien, Wright aurait accepté 5.000 livres (environ 6.000 euros) au cours d'une rencontre avec des journalistes, se faisant passer pour les représentants des intérêts d'investisseurs asiatiques.

Les révélations du Telegraph ont obligé Sam Allardyce à quitter son poste de sélectionneur de l'Angleterre, 67 jours seulement après sa prise de fonction.

Dimanche soir, puis lundi, le Telegraph a montré, vidéo à l'appui, Allardyce expliquant à ceux qu'il croit être un groupe représentant les intérêts d'investisseurs asiatiques comment il est possible de "contourner" les règles de la Fédération anglaise (FA) notamment en matière de tierce propriété (TPO).

Or la pratique, qui consiste pour un club à céder les droits économiques d'un joueur à un fonds privé en échange d'un futur partage du montant du transfert, est interdite en Angleterre depuis 2008.

Hasselbaink nie toute corruption

Mardi, le Daily Telegraph a indiqué, sans fournir de nom, que huit managers, actuels ou passés, ainsi que deux de D2, ont eu recours à cette pratique illégale.

De son côté, Jimmy Floyd Hasselbaink, manager des Queen's Park Rangers (D2), a rejeté les accusations du Telegraph selon lesquelles il aurait demandé 55.000 livres (environ 64.000 euros) pour aider au transfert des joueurs d'un consortium asiatique.

Nos partenaires