Barça: Messi, plus que jamais

14/03/18 à 10:00 - Mise à jour à 13/03/18 à 13:26

Grâce à une nouvelle saison impressionnante de Lionel Messi, le Barça est encore en lice dans toutes les épreuves. Va-t-il prendre la mesure de Chelsea ce mercredi?

Barça: Messi, plus que jamais

Lionel Messi trouve souvent la faille sur coup-franc ces derniers temps. © Andres Garcia/AFP7 / Cordon Press

L'été dernier, Barcelone n'allait pas très bien. Le club avait perdu Neymar, parti au PSG, et avait été vaincu par le Real Madrid en Supercoupe d'Espagne. Le gouffre entre les joueurs et la direction, le président Josep Bartomeu en tête, n'avait jamais été aussi profond. L'arrivée de Gerard Deulofeu, Paulinho et Ousmane Dembélé n'avait pu défaire du sentiment que le Barça allait vivre une saison de transition, d'autant que les joueurs qui formaient l'ossature de l'équipe depuis des années - Andrés Iniesta, Lionel Messi, Gerard Piqué et Sergio Busquets - ne rajeunissaient pas et que la nouvelle génération, représentée par André Gomes et Denis Suarez, avait du mal à s'imposer. En plus, on se demandait si le nouvel entraîneur, Ernesto Valverde, parviendrait à gérer la pression inhérente à un grand club.

Le début de la saison s'était donc accompagné de nombreux doutes mais on avait oublié que le FC Barcelone alignait toujours le meilleur joueur du monde: Lionel Messi. Après cinq journées, il avait déjà inscrit neuf buts en Primera Division. À lui seul, il a fait diminuer la pression qui pesait sur Bartomeu, que les socios remettaient également en question. Et Messi a continué sur sa lancée. Il est en bonne voie pour remporter pour la cinquième fois le Trofeo Pichichi qui récompense le meilleur buteur d'Espagne et ainsi égaler Alfredo Di Stefano, Hugo Sanchez et Quini, récemment décédé. Seul le légendaire avant basque Telmo Zarra est encore hors de portée avec six trophées.

Le 22 décembre dernier, Leo a été le meilleur homme sur le terrain, lors du clasico remporté 0-3, ce qui a valu au Real un "Messi Christmas". Au début de ce mois, il a encore fait la différence d'un coup de franc magistral contre l'Atlético Madrid (1-0), renvoyant le dernier rival du Barça à huit points. Diego Simeone a résumé la situation en ces termes: "Que Messi enfile un maillot de l'Atlético et nous gagnons ce match."

Pep Guardiola ne laisse jamais passer une occasion d'encenser son ancien poulain, depuis Manchester. "J'ai l'impression que Messi rend tous ses entraîneurs meilleurs", vient encore de déclarer le Catalan. Valverde ne le contredira pas. À l'issue du match contre l'Atlético, il a commenté: "Quand je dirigeais l'adversaire (Valverde a entraîné l'Espanyol, Villarreal, Valence et l'Athletic Bilbao, ndlr), j'avais toujours peur que Messi ne marque sur coup franc. Depuis qu'il figure dans mon équipe, j'espère toujours qu'il va marquer de cette manière."

L'Argentin le fait vraiment souvent ces dernières semaines. Depuis la trêve hivernale, il a inscrit un but sur coup franc à cinq reprises, sur 33 essais, soit 15% environ, alors que la moyenne des cinq grandes compétitions européennes est de 6%. Voilà Chelsea prévenu.

Par Steve Van Herpe

Nos partenaires