Balotelli, l'arme fatale de Nice, crucifie et élimine Zulte Waregem

23/11/17 à 21:36 - Mise à jour à 21:36

Source: Belga

"Les miracles, en football, cela existe. Je compte d'ailleurs un peu là-dessus ce soir", avouait jeudi le coach de Zulte Waregem Francky Dury, venu défier l'OCG Nice à l'Allianz Arena avec une obligation de victoire, pour le compte de la 5e journée du Groupe K de l'Europa League. Mais de miracle, il n'y eut pas.

Balotelli, l'arme fatale de Nice, crucifie et élimine Zulte Waregem

© Belga

Malheureusement pour les Flandriens, en effet, Mario Balotelli avait envie de voir les seizièmes de finale et dès la deuxième de ses nombreuses actions dangereuses, récolta un penalty qu'il transforma bien sûr (magistralement) lui-même à la 5e minute. Il ne laissa aucune chance à Louis Bostyn qui venait de le renverser (1-0).

Ce coup du sort ne désarma pas Zulte Waregem qui se montra (très) dangereux via Aaron Leya Iseka, même si le corner concédé sur cette phase et de façon douteuse (hands ?) par Maxime Le Marchand, ne donna rien (15e).

Leya Iseka insista, et forçà le gardien Walter Benitez à se détendre (23e) après avoir mystifié Dante.

Mais Balotelli tenait vraiment à être l'homme du match et doubla imparablement le score de près sur un centre d'Alassane Pléa à la 31e (2-0, le score au repos).

Une longue balle de Sander Coopman obligea Benitez à enrayer une percée de Leya Iseka dès la reprise en sauvant du pied, mais il se blessa à la main en retombant (51e). Il resta cependant à son poste, durement acquis aux dépens de Yoan Cardinale. Il sauva ensuite encore à deux reprises des essais du joueur... d'Anderlecht, 5 minutes plus tard.

C'est pourtant Brian Hamalainen qui redonna de l'espoir à ZW en transformant de la plus belle des façons un coup-franc à 10 minutes de la fin (2-1).

Un espoir de courte durée vu qu'Adrien Tameze, entré au jeu une dizaine de minutes plus tôt, donna le coup de grâce à l'équipe de Dury en conclusion d'une belle action collective (3-1, score final).

Zulte Waregem disputera son 6e et dernier match "pour l'honneur" le 7/12 à la Lazio Rome, tenue en échec, 1-1, par Vitesse Arnhem, jeudi.

Nos partenaires