Balotelli insuffle un nouvel élan à la Ligue 1

22/09/16 à 10:30 - Mise à jour à 20/09/16 à 12:00

Source: Sportmagazine

L'avant italien peut-il relancer sa carrière dans l'Hexagone?

Balotelli insuffle un nouvel élan à la Ligue 1

Mario Balotelli est bien sorti des starting-blocks à Nice. © BELGAIMAGE

"Il a constamment besoin d'attention, il ne travaille pas assez à l'entraînement et il commet souvent des erreurs dans sa communication: Balotelli, c'est un combat perdu d'avance", déclare Steven Gerrard à propos de son ancien coéquipier à Liverpool dans son autobiographie My Story. Sinisa Mihajlovic, l'entraîneur de Super Mario à l'AC Milan la saison dernière, est aussi dur. "Il a un problème de mentalité. Quand je lui demandais quelque chose, il s'exécutait une fois mais la fois suivante, il avait déjà oublié."

Nice a pourtant offert une nouvelle chance à l'avant italien de 26 ans. Il n'a pas dû s'acquitter d'une indemnité, Balotelli étant en fin de contrat à Liverpool et Jürgen Klopp ne voulant plus le voir. La saison passée, Hatem Ben Arfa, maintenant au PSG, a relancé sa carrière dans le club du sud de la France et Balotelli espère faire de même. Dès le premier jour, il a tout mis en oeuvre pour séduire ses coéquipiers.

Il a notamment offert des cadeaux personnalisés à ses nouveaux collègues: des articles de PhilippPlein, une marque allemande de luxe -T-shirts, polos, ceintures-... Le gardien Yohan Cardinale a été impressionné: "Classe. Je ne connais pas encore bien Mario mais il fait vraiment de son mieux pour s'intégrer. On remarque qu'il veut vivre une saison paisible avec nous."

Balotelli a été titularisé d'emblée contre l'Olympique Marseille. Il a inscrit les deux buts du succès 3-2. Proclamé héros du match, il a déclaré laconiquement, de la table de massage, qu'il pensait bien gagner le Ballon d'Or d'ici deux ou trois ans. L'entraîneur Lucien Favre n'a pas tari d'éloges à l'issue du match tout en émettant des critiques: "Sur le plan défensif, il a encore un travail gigantesque. Il doit au moins essayer de couper les trajectoires de passes de l'adversaire."

L'arrivée de Balotelli n'en est pas moins une bonne nouvelle pour la Ligue 1, qui semblait avoir perdu un peu de sa grandeur suite au départ de Zlatan Ibrahimovic. Si Super Mario continue sur sa lancée, il pourrait devenir la nouvelle attraction de la première division française. Interrogé lors de sa présentation sur son aptitude à combler le vide laissé par Zlatan, il a brièvement répondu: "Zlatan jouait à Paris, moi à Nice!"

Une chose est claire: il va faire couler l'encre. M'Baye Niang, son ancien coéquipier à Milan, prévient: "Les journalistes ont leurs cibles. Il en constitue une. On grossit tout ce qu'il fait. Il faut le comprendre pour savoir qui il est. Moi, je le comprends. Il est très sensible et il a besoin d'affection. Il faut lui en prodiguer."

Lucien Favre sait ce qui lui reste à faire...

Par Steve Van Herpe

En savoir plus sur:

Nos partenaires