Bailey aux pieds d'argent

14/02/18 à 12:42 - Mise à jour à 12:42

Auteur de 8 buts et de 5 passes décisives en 14 titularisations cette saison en Bundesliga, Leon Bailey, 20 ans, affiche des stats qui ont de quoi susciter l'intérêt des plus grands. Passé par Genk, il explose littéralement sous les couleurs du Bayer Leverkusen.

Bailey aux pieds d'argent

Leon Bailey célèbre l'un de ses nombreux buts en Bundesliga. © AFP

12 août 2015 : le football belge vient d'accueillir un des talents les plus prometteurs du monde du ballon rond. Leon Bailey, jeune espoir jamaïcain alors âgé de 18 ans, rejoint le RC Genk pour la modique somme de 1,4 million d'euros. Le 31 janvier 2017, il sera vendu pour pratiquement dix fois plus au Bayer Leverkusen.

Une pépite qui se révèle sous le maillot limbourgeois...

Tout commence le 21 novembre 2015, à Louvain, où le jeune prodige inscrit son premier but dans le championnat belge. L'ailier enchaîne alors les performances et permet notamment à Genk de se qualifier pour l'Europa League 2016-2017. Après cette première année réussie, il ne cache pas ses ambitions : "Je veux faire mieux que De Bruyne".

Bailey a parfaitement compris que c'est en se montrant sur la scène européenne qu'il suscitera la convoitise des clubs étrangers. Durant la campagne européenne de Genk l'année qui suit, il comptabilise 4 réalisations en 6 rencontres d'Europa League et se voit décerner le titre du plus beau but de l'année dans cette compétition.

Le Bayer Leverkusen décide alors d'emboîter le pas en le transférant le 31 janvier 2017. Juste après son départ pour l'Allemagne, Bailey reçoit encore le prix de l'espoir de l'année lors du gala du Soulier d'Or belge 2016.

... et qui confirme en Bundesliga

A son arrivée en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Bailey peine à s'adapter aux exigences allemandes. Lors de sa première saison, il ne convainc pas et ne parvient pas à faire trembler les filets de la BayArena.

Pourtant, cette saison, c'est un tout autre joueur que la Bundesliga a pu découvrir. Ayant digéré sa phase d'adaptation à ce nouveau championnat, il est l'auteur de 8 buts et de 5 passes décisives en 14 titularisations.

"Il a fait un grand pas en avant. Il est constant et il fait partie des meilleurs en Bundesliga. Il a même été sélectionné comme le deuxième meilleur joueur du premier tour, derrière Lewandowski", confirme Hans-Peter Lehnhoff, membre du staff du Bayer Leverkusen.

"Il peut faire aussi bien que Ribéry et Robben au Bayern. Il peut éliminer en un contre un, il est rapide, très fort techniquement et peut marquer. Tous les grands clubs aimeraient une arme pareille dans le football actuel."

Et pour cause, de telles performances ont suscité l'intérêt des plus grands clubs européens, comme Manchester United, Liverpool, Arsenal ou encore Chelsea, tous ayant été liés à un transfert de la pépite jamaïcaine lors de ce mercato hivernal.

Un talent pour lequel les nations se battent aussi

Et il n'y a pas que les clubs qui s'en mêlent... Leon Bailey n'a pas encore disputé la moindre rencontre internationale professionnelle pour son pays. Ayant déjà évolué sous les couleurs jaune et noir de la Jamaïque en jeunes, son avenir en équipe nationale est toujours aussi indécis. "Le pays pour lequel je vais évoluer ? C'est encore ouvert" avait récemment déclaré le joueur.

Outre l'option jamaïcaine, d'autres sélections seraient prêtes à l'accueillir, comme l'Allemagne (pays dans lequel il évolue), ou encore l'Angleterre. En effet, le jeune ailier posséderait également des ancêtres d'outre-Manche, ce qui lui permettrait d'évoluer pour les Three Lions. La partie est lancée...

par Romain Goffin

Nos partenaires