Angleterre - Slovaquie: Joe Hart sous tension

20/06/16 à 16:43 - Mise à jour à 16:42

Source: Sportmagazine

Le coup-franc de Gareth Bale dans le match face au Pays de Galles a révéillé une vieille discussion en Angleterre : où sont les bons gardiens ? Joe Hart est sous le feu de la critique et il doit prouver qu'il peut prester malgré la pression.

Angleterre - Slovaquie: Joe Hart sous tension

Joe Hart doit se racheter. © BELGAIMAGE

De nombreux yeux seront braqués sur Joe Hart (29 ans) à Saint-Etienne lorsque le coup d'envoi de la rencontre de l'Angleterre face à la Slovaquie sera donné. Le gardien de Manchester City ne s'est pas montré irréprochable contre les Gallois et était à la faute sur le but de Gareth Bale.

Un peloton d'anciens gardiens est monté au créneau : "Je n'ai aucune idée de pourquoi il a décidé de placer un mur. Sans ce mur, Bale n'aurait pas marqué", a déclaré Oliver Kahn.

Même écho du côté de Peter Schmeichel : "A cette distance, il ne doit pas se boucher la vue avec un mur. C'est une erreur de jugement". Jens Lehmann, ex-gardien d'Arsenal a vu d'autres manquements : "Il utilise sa main au lieu de son poing. C'est une faute technique. Je l'ai déjà vu faire ça quelques fois en Premier League".

En plus, Lehmann trouve Hart trop nerveux. Un détail que les analystes britanniques ont pu constater depuis le stade : Joe Hart prend son rôle de motivateur trop à coeur et ne cesse de crier sur ses joueurs et ses supporters durant la rencontre. Avec les poings serrés et un regard de braise. Alors que Thibaut Courtois brille par son calme et sa confiance et ce malgré la différence d'âge.

Le problème pour l'équipe anglaise c'est que Joe Hart est de loin le meilleur keeper disponible. Sur le banc, on retrouve Robert Forster de Southampton et Tom Heaton qui était actif la saison écoulée à... Burnley en deuxième division. Aucun d'entre-eux n'a d'expérience internationale significative. Ce souci est présent en Angleterre depuis plus d'une décennie. Hart en est à son troisième grand tournoi comme numéro un. Avant cela, en Afrique du Sud en 2010, Robert Green était le titulaire. Déjà lors du match d'ouverture contre les Etats-Unis, l'actuel gardien de West Ham avait commis une grossière erreur.

La partie s'était finalement soldée sur le score de 1-1 mais pour Green le tournoi était terminé. David James (entre autres ex-Liverpool et Manchester City), titulaire des Three Lions au début des années 2000 avait pris sa place. Ce même James qui a mis un terme à sa carrière l'an dernier à 44 ans et qui n'a jamais fait figure de roi de la fiabilité.

Il faut retourner jusque dans les années 90 pour trouver une figure de proue anglaise entre les perches : David Seaman. Et même l'ancien gardien d'Arsenal, célèbre pour sa moustache, a dû faire face à de vives critiques, surtout à la fin de sa carrière.

L'Angleterre et les gardiens : un mariage compliqué donc. Le pays du légendaire Gordon Banks (il a mené l'Angleterre au titre de champion du monde en 1966) se cherche un dernier rempart qui prend des points depuis des années. L'honnêteté nous impose toutefois de préciser que les portiers ont rarement été aidés par des défenseurs extraordinaires.

Contre la Slovaquie, Hart recevra la chance d'écarter tous les doutes puisqu'avec Weiss et Hamsik, les Slovaques disposent d'une artillerie lourde qui n'hésite pas à frapper de loin. Le pauvre Joe se transformera-t-il en GI Joe ?

Par Matthias Stockmans

Vous trouverez ici les stats, résultats et classements. Pour les directs des matchs, les pronostics et analyses, les papiers d'ambiance et les opinions, c'est ici.

En savoir plus sur:

Nos partenaires