Andreas Pereira : "Je ne veux plus être loué"

26/04/18 à 14:00 - Mise à jour à 24/04/18 à 17:46

Toujours propriété de Manchester United, le Belgo-Brésilien Andreas Pereira signe une excellente saison à Valence. Il est le seul de la prétendue levée en or belge de 1996 à s'approcher d'une sélection avec les Diables. Découverte.

Andreas Pereira : "Je ne veux plus être loué"

Andreas Pereira a conquis les coeurs à Mestalla. © BELGAIMAGE

Andreas Pereira à propos...

...de Manchester United : "En Angleterre, on me répétait que je devais patienter, que je n'étais pas loin de l'équipe mais tous mes concurrents, des joueurs qui avaient coûté beaucoup d'argent, étaient en forme. Je savais qu'il me serait difficile de percer et j'en ai discuté avec Mourinho. Il me comprend. Kevin De Bruyne a vécu la même situation et il est devenu un tout grand joueur en empruntant un chemin de traverse. Je rêvais de jouer pour Manchester United et je continue à en rêver. J'y suis toujours sous contrat : le club a prolongé mon bail jusqu'en 2019 cet été. La direction voit maintenant que je tiens mon rang à Valence, que j'ai le niveau requis."

...de son prêt à Valence : "Les premiers mois à Valence ont été super. J'ai été souvent titularisé et on a beaucoup gagné. On a connu une baisse de régime en fin d'année et je me suis blessé, ce qui m'a écarté des terrains pendant deux mois, mais on s'est vite ressaisi. D'emblée, l'entraîneur m'a fait confiance. On m'avait dit que je jouerais beaucoup. J'ai progressé. J'ai beaucoup joué la saison précédente aussi avec Grenade mais c'était différent : on luttait contre la relégation alors qu'ici, on joue pour les premières places, en développant du bon football"

...de son futur : "Le staff technique de Manchester United me suit de près. On se téléphone régulièrement ou on s'envoie des messages via whatsapp. Je communique aussi avec Mourinho. Mon avenir à Valence dépend de Manchester. Toutes les options restent ouvertes mais je ne veux plus être loué. J'ai montré ce dont j'étais capable. En été, je veux de la clarté. Je veux pouvoir rester deux ou trois ans dans un club pour construire quelque chose."

...de son futur international : "J'ai joué en U23 brésiliens ces trois dernières années. L'expérience a été belle et utile. J'étais avec Gabriel Jésus, avec lequel je reste en contact, comme avec les Belges, Musonda et Bakkali en particulier. Pour quel pays honorerais-je ma première sélection officielle? Peu importe. Je n'ai certainement pas refermé la porte de la Belgique. Je reviens souvent à Lommel, où mes parents possèdent toujours une maison. Ma copine vient de là et j'y compte encore beaucoup d'amis."

Par Matthias Stockmans, à Valence

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à Andreas Pereira dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires