Alderweireld : "On participe à toutes les compétitions avec l'ambition de l'emporter"

08/02/17 à 12:00 - Mise à jour à 12:47

Source: Sportmagazine

Sans faire de bruit, il s'est installé parmi les meilleurs défenseurs de la planète. Toby Alderweireld reçoit à Londres pour raconter son football, ses Spurs et sa vie de l'autre côté de la Manche. Extrait.

Alderweireld : "On participe à toutes les compétitions avec l'ambition de l'emporter"

Toby Alderweireld. © BELGAIMAGE

La semaine prochaine, Tottenham débarque à Gand dans le cadre de l'Europa League. Sans Jan Vertonghen, toujours blessé mais avec Toby Alderweireld, dont Rio Ferdinand, une référence, dit qu'il est le meilleur défenseur de Premier League. L'Anversois en est à sa deuxième saison chez les Spurs et, comme l'an dernier, tout roule pour lui. " L'équipe confirme ce qu'elle a montré la saison dernière et ma carrière épouse une forme parallèle ", dit Alderweireld.

Tu défends très proprement : peu de fautes, peu de cartes jaunes, encore moins de rouges...

ALDERWEIRELD : C'est mon style. Ici aussi, on met de temps en temps ces statistiques en exergue. Il paraît que je commets en moyenne une faute tous les quatre matches. Ça semble impressionnant mais c'est ma façon de défendre. Pour moi, quand on commet une faute, c'est parce qu'on est en retard. Surtout à mon poste. Dans l'entrejeu, c'est différent, il faut parfois commettre une faute ou une obstruction pour permettre à tout le monde de se replacer. Moi, si je commets une faute, l'adversaire hérite d'un coup franc dangereux. Un de mes points forts, c'est le placement. J'essaye d'intervenir quand je peux. Et si je suis à niveau, je fais le moins de fautes possible.

Ça veut dire que tu évites le duel ?

ALDERWEIRELD : Non, je vais aussi au duel mais seulement si je suis sûr d'avoir le ballon. C'est difficile à expliquer mais si quelqu'un a le ballon, j'essaye qu'il reste devant moi. S'il se retourne, je suis là. Sinon, j'essaye de l'écarter.

Ce système à trois défenseurs te convient-il mieux ?

ALDERWEIRELD : Je me débrouille. À Tottenham, je joue au centre. En équipe nationale, je prends le côté droit. L'avantage, c'est qu'en équipe nationale, j'ai joué pas mal de temps sur le flanc droit. Je peux donc répondre facilement à ce que l'entraîneur demande. À Southampton, j'ai même évolué dans l'entrejeu. C'est ça qui fait ma force. Je ne suis pas le plus rapide ni le plus grand technicien mais j'ai un peu de tout et je lis bien le jeu. J'ai beaucoup observé les autres par le passé et ça m'a beaucoup apporté.

Quelles sont vos ambitions en Europa League ?

ALDERWEIRELD : On participe à toutes les compétitions avec l'ambition de l'emporter. Je ne dis pas ça par arrogance, c'est vraiment notre objectif. Quand on s'appelle Tottenham, on se doit d'être ambitieux.

On avait justement l'impression que, ces dernières années, Tottenham a un peu snobé l'Europa League.

ALDERWEIRELD : On dépend un peu de notre calendrier en Premier League. Il faut parfois accorder la priorité au championnat et permettre à d'autres joueurs de jouer en Europa League. C'est à l'entraîneur qu'il incombe de faire ce choix. Notre groupe est relativement jeune. Lorsque ces joueurs reçoivent leur chance, ils veulent se montrer. Ça peut avoir des bons côtés mais parfois, ça se passe moins bien.

La saison dernière, tu as fait partie de l'équipe de Premier League de l'année.

ALDERWEIRELD : Et de celle de l'Europa League. J'essaye de ne pas faire trop attention à ça, même si c'est chouette. Cette saison, j'ai été blessé pendant un bout de temps alors je ne serai peut-être pas repris. Mais je pense que tout le monde aime être reconnu pour ses qualités, donc moi aussi.

Tu as été nommé dans l'équipe de l'année UEFA aux côtés de Godin, Luiz, Bonucci, Boateng... Où est-ce que tu te situes par rapport à ces gars-là ?

ALDERWEIRELD : Je suis fier qu'on me place parmi les meilleurs défenseurs du monde. C'est la preuve que je suis sur le bon chemin. De là à dire où je me situe... Je n'aime pas trop parler de moi en ces termes.

Par Peter t'Kint

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Toby Alderweireld dans votre Sport/Foot Magazine

En savoir plus sur:

Nos partenaires