2015, l'année de Romelu

06/01/16 à 09:30 - Mise à jour à 05/01/16 à 16:33

Source: Sportmagazine

Il y a un an, Roberto Martinez a écarté Romelu Lukaku un moment, pour le ménager. Depuis plusieurs semaines, il n'en est plus question. " Des joueurs de 22 ans n'ont pas besoin de repos ", affirme Martinez. D'où vient ce revirement ?

2015, l'année de Romelu

En 2015, Romelu Lukaku a inscrit 31 buts toutes compétitions confondues avec Everton. © AFP

2015 a été l'année de Kevin De Bruyne mais également celle de Romelu Lukaku. Du moins aux yeux des fans d'Everton, qui a versé 35 millions d'euros à Chelsea en juillet 2014 pour son transfert définitif.

Six mois plus tard, le manager, Roberto Martinez, a mis le Belge sur le banc. " Il ne savourait pas son football et accusait un certain retard physique. Je l'ai donc écarté. Il était furieux mais il a changé de mentalité. Il a compris qu'il devait jouer pour sa place et non pour gagner un match. Depuis, il paraît plus frais. Les jeunes doivent tous apprendre à profiter de leur match. "

Un an plus tard, Martinez est satisfait de l'évolution de Lukaku, qui n'a encore que 22 ans: " Il étudie des matches obscurs pour progresser, il veut battre des records, il peut jouer dans différents registres et ce trois fois 90 minutes par semaine, ce qui est exceptionnel pour un avant. Il n'a pas besoin de repos maintenant. Un joueur de cet âge récupère en douze heures. "

Everton, qui affronte Manchester City ce mercredi et le 27 janvier pour une place en finale de la Coupe de la Ligue, n'a pas l'intention de vendre Lukaku ce mois-ci. " Everton n'a encore laissé partir aucun footballeur en janvier, à moins d'être contraint à trouver une solution pour un élément en surplus. Ce club est bien géré et n'a pas de souci financier. "

Par Peter T'Kint

Nos partenaires