Vers une uniformisation des règles antidopage dans le cyclisme ?

06/03/18 à 14:17 - Mise à jour à 14:17

Source: Belga

Le MPCC (Mouvement pour un cyclisme crédible) demande à l'UCI (Union cycliste internationale) et à l'AMA (Agence mondiale antidopage) une uniformisation des procédures en cas de contrôle antidopage positif. Le MPCC demande "que soit systématisé l'arrêt de compétition pour un coureur faisant l'objet d'une procédure antidopage sans distinction", indique le MPCC mardi dans un communiqué.

Vers une uniformisation des règles antidopage dans le cyclisme ?

Chris Frome a fait l'objet d'un contrôle anormal du dernier Tour d'Espagne. © EFE

Le communiqué du MPCC est publié à la veille de Tirreno-Adriatico, que disputera Chris Froome. Le Britannique a fait l'objet d'un contrôle anormal du dernier Tour d'Espagne, contrôle qui a montré une concentration excessive de salbutamol (plus du double autorisé) dans ses analyses. Le coureur de 32 ans, vainqueur du Tour de France et de la Vuelta l'année passée, n'a pas été suspendu à titre provisoire par son équipe Sky.

"L'équipe Sky a pris la décision de ne pas suspendre son coureur jusqu'à la fin de la procédure, Christopher Froome ayant pris le départ de la Ruta del Sol le 14 février dernier. Le MPCC prend acte de cette décision de l'équipe Sky", indique le MPCC. "Le MPCC prend également acte de la décision de l'organisateur de la Ruta del Sol d'accueillir à bras ouverts Christopher Froome".

Le MPCC, qui avait demandé en décembre que Froome soit suspendu jusqu'à la fin de la procédure, "fait la demande formelle, à l'UCI et à l'AMA, que soient uniformisées les procédures et que soit systématisé l'arrêt de compétition pour un coureur faisant l'objet d'une procédure antidopage sans distinction. Le MPCC rappelle également ses nombreuses demandes sur l'interdiction des corticoïdes et du tramadol en compétition".

"Dans le but de préserver l'image et la crédibilité du cyclisme, il est d'une importance suprême que face à la situation que présente un contrôle antidopage positif ou anormal, la procédure soit identique que le coureur soit membre ou non-membre d'une équipe qui adhère au MPCC. Dans l'attente de ce changement de réglementation, le Conseil d'Administration demande à l'UCI de modifier son règlement World Tour, à savoir de donner la possibilité aux organisateurs de récuser un coureur qui serait confronté à une procédure disciplinaire pour un contrôle positif ou anormal", conclut le MPCC.

Nos partenaires