Van Avermaet veut aider Porte à monter sur le podium et jouer sa chance quand il le peut

05/07/18 à 11:32 - Mise à jour à 11:31

Source: Belga

Vainqueur d'étape en 2015 et 2016, Greg Van Avermaet espère à nouveau lever les bras au ciel sur les routes du Tour de France. Le champion olympique veut aussi aider Richie Porte à monter sur le podium.

Van Avermaet veut aider Porte à monter sur le podium et jouer sa chance quand il le peut

Le Belge Greg Van Avermaet a remporté la 3ème étape du Tour d'Oman 2018. © AFP

Van Avermaet disputera son sixième Tour de France. L'an passé, il avait dû se contenter d'une deuxième place à Rodez, derrière le vainqueur Michael Matthews, et de deux quatrième places.

Auteur d'un brillant printemps 2017, Van Avermaet n'a décroché que deux victoires en ce début de saison, au Tour d'Oman et au Tour du Yorkshire. "Je reste en effet un peu sur ma faim après ce printemps", reconnaît Van Avermaet. "J'étais toujours là, toujours bien, mais pas super. Une victoire au Tour ferait du bien."

Van Avermaet devra aussi composer avec les ambitions de sa formation, BMC. "Le premier objectif est le contre-la-montre par équipes, où BMC a connu beaucoup de succès lors des éditions précédentes. Nous visons la victoire et voulons prendre du temps. Nous sommes ici avec Richie Porte pour un bon classement final. Je l'aiderai autant que possible", a confié Van Avermaet.

Au niveau personnel, notre compatriote a pointé l'étape de Mûr de Bretagne et celle des pavés vers Roubaix. "Il n'y a pas beaucoup de possibilités pour un coureur de classique comme moi. Il y a beaucoup d'étapes pour sprinteurs et d'étapes de montagne puis seulement quelques options pour mon 'type' de coureur. Il y a aussi des étapes de transition où je peux attaquer, j'espère que les jambes seront assez fraiches pour tenter quelque chose."

Concernant l'étape de Roubaix, Van Avermaet résume: "il y a beaucoup de pavés, plus que jamais au Tour, et cela pourra provoquer des écarts."

Van Avermaet entame ce tour sans certitude concernant l'avenir de son équipe. Le manager Jim Ochowicz a confirmé être toujours occupé à chercher des sponsors. "Je ne pense pas que ce sera un problème", relativise Van Avermaet. "Tout le monde est motivé pour aider Richie et pour l'aider à faire un bon Tour. Même si chacun sera un peu préoccupé par son avenir, cela n'aura pas d'influence sur l'équipe."

Concernant son avenir, Van Avermaet a "différentes options". "J'attends juste le bon moment. J'ai toujours dit que je voulais de la clarté au début du Tour. Oui, il ne reste qu'un seul jour, mais je pense que je vais y arriver. Ce n'est pas un puzzle facile, mais je suppose que les dernières pièces tomberont fin de cette semaine ou début de la suivante."

Nos partenaires