Valverde va-t-il faire mieux qu'Eddy Merckx?

20/04/16 à 11:35 - Mise à jour à 11:35

Source: Belga

Dix ans après son premier succès au sommet du Mur de Huy, l'Espagnol Alejandro Valverde sera un des favoris de la 80e édition de la Flèche Wallonne, disputée ce mercredi entre Marche-en-Famenne et Huy.

Valverde va-t-il faire mieux qu'Eddy Merckx?

- © BELGA

Vainqueur des deux dernières éditions de la Flèche, le Murcian, qui fêtera ses 36 ans lundi, s'offfirait un beau cadeau en cas de bouquet mercredi, puisqu'il deviendrait, avec quatre victoires, le seul détenteur du record de victoires. /Para

ParaRecord qu'il détient actuellement avec Marcel Kint, Eddy Merckx, Moreno Argentin et Davide Rebellin, les autres triples vainqueurs de la classique wallonne. /Para

ParaValverde se dit tranquille avant son rendez-vous prolongé par Liège-Bastogne-Liège dimanche. "Je me suis régalé pendant des années dans ces courses mais mon objectif principal de cette première partie de saison est d'abord le Giro que je vais courir pour la première fois", a-t-il déclaré après sa domination complète durant les trois jours du Tour de Castille et Leon (deux étapes et le classement général) à la fin de la semaine passée. /Para

Para"J'ai été comblé", a reconnu Valverde qui avait opté pour l'épreuve espagnole plutôt que pour l'Amstel Gold Race. Sans exagérer la portée de sa victoire: "Dans les Ardennes, le champ des prétendants sera complètement différent." /Para

ParaPour l'Espagnol, qui n'avait inscrit initialement que Liège à son programme, la Flèche Wallonne offre un test quasi-parfait. Elle se joue traditionnellement sur les pentes vertigineuses du mur de Huy (1300 m à 9,6% avec une pointe au-delà de 20%), lors de la troisième et dernière ascension, au bout de près de 200 kilomètres. L'exercice convient avant tout aux grimpeurs-puncheurs, à condition qu'ils produisent leur effort au bon moment sur le chemin des Chapelles, le nom officiel du Mur de Huy. /Para

ParaA la façon du spécialiste espagnol Joaquim Rodriguez, vainqueur de la course en 2012 et aussi de l'étape du Tour l'an passé en ce même lieu. "Purito" Rodriguez, qui a chuté à l'Amstel Gold Race, semble avoir perdu un peu de son explosivité à 36 ans. /Para

ParaEn revanche, le Colombien Sergio Henao, seulement devancé en 2013 par l'Espagnol Dani Moreno (désormais coéquipier de Valverde après avoir été celui de Rodriguez), atteint sa maturité à l'âge de 28 ans. Pour preuve, sa récente deuxième place au Tour du Pays Basque. /Para

ParaTête d'affiche de son équipe (avec le Néerlandais Wout Poels), puisque le Polonais Michal Kwiatkowski se réserve dimanche pour la Doyenne, Henao est en position de devenir le premier Colombien à inscrire son nom au palmarès. /Para

ParaCôté belge, Philippe Gilbert, vainqueur lors de sa glorieuse année 2011, ne se présente pas au départ dans les meilleurs conditions. Blessé au doigt, le Remoucastrien a dû modifier sa positon sur le vélo dimanche à l'Amstel Gold Race, qu'il a terminée avec des douleurs à la nuque et au dos. Les espoirs belges reposent aussi sur Tim Wellens et Jan Bakelants.

Nos partenaires